Parce qu’il est important de porter nos petites perles découvertes au détour d’un soundcloud ou événement Facebook, focus sur nos meilleurs espoirs de la scène alternative du moment. Après le cool et coloré duo de Ambeyance, on s’arrête quelques minutes sur Souche du collectif Kapsule. En quelques mots, une jeune et talentueuse racine du sol oisien, qui donnera sans aucun doute de très beaux arbres robustes dans les années à venir. On retrouve Souche aka Valentin ce soir à La Machine du Moulin Rouge pour la folle soirée techno “Kapsule invite Cinthie”. Mais en attendant, petit portrait !

Qui ? Souche

S’ta diiiire… “Pourquoi Souche ? Quand j’étais petit mes abrutis de copains m’appelaient Sushi. En vieillissant Sushi est passé à Sush pour finalement donner la Souche.”

Dress beat ? Techno de la forêt

Quand ? Pour Kapsule invite Cinthie ce soir samedi 28 janvier a La Machine du Moulin Rouge

15826433_683831375121017_4928896896801016362_n

En vrai ? Valentin

Combien ? 22 printemps

D’où ça ? Un petit bled à côté de Compiègne

Le “petit bled à côté de Compiègne”, il joué sur sa musique ? “Oui et non, Quand j’ai commencé à produire de la musique, il y avait aucune soirée house ou techno dans les alentours. Uniquement des raves sauvages et c’était genre treillis dans les bois, tête dans les caissons, sur du hardcore, tripcore etc… Je ne me suis pas reconnu ni dans l’esprit ni dans la musique. J’allais pas encore sur Paris voir de gros Dj. Internet chez moi c’était la croix et la bannière, niveau culture de la musique électronique c’était 0, par contre a l’époque j’habitais dans une forêt, c’était relaxant loin de tout et très isolé. J’ai façonné mes premières tracks sur des thèmes très ambiants et smooth beaucoup plus personnel et moins codifié que la musique que je fais maintenant.

Sa team  ? Lezart Records depuis bientôt 2 ans. “Désormais avec Kapsule, je gravite pas mal autour de Unanimes Records”.

On aime parce que ? C’est énergétique et lumineux, à la fois vintage et moderne. Le kiff.

A côté ?  Il travaille à droite à gauche, en attendant de reprendre ses études

Son mot-clef ? “Patate”

Niveau boisson ? “Whisky sec quand je fais la diva, sinon c’est plutôt tout ce qu’il y a à portée de main”

Côté culinaire ? “J’aime manger des pommes de terres, des chips, des pommes dauphines, de la purée, de l’écrasé de pomme de terre, des pommes de terres vapeurs, des potatoes, des frites.”

Son grigri ? “Ma bague”

Son astro chinoise, pour voir si ça matche ? Chien

Il en pense quoi ? “Merci de me l’apprendre !”


 crédit photo cover : Ophélie Giralt