Mélodies entêtantes et nappes frénétiques, c’est Oktober Lieber. Projet de Charlotte Boisselier (Ambeyance) et Marion Camy-Palou (DEEAT PALACE), Oktober Lieber repousse les limites de la synth-wave à quelque chose d’à la fois plus dream et électrisant. Une sorte de transition entre une Marie Davidson déchirée et une Anika sous lsd.

Oktober Lieber, on les découvrait sur la mini scène du Gambetta Club, à l’occasion de la Baston #1, en octobre dernier. On les retrouve vendredi à La Station-Gare des Mines pour le festival des mignons de Polychrome, CiNES.X + Club, au côté de Techno Thriller et Hildegarde. Pour vous mettre la bave aux coins des lèvres, elles nous ont concocté une mixtape à leur image : sombre, barrée, inquiétante.