Débarquer sur la page web d’un label, voyager sur son soundcloud, surfer sur sa page bandcamp. Ce n’est pas pour passer le temps, ni pour battre l’ennui. Ce n’est ni pour la ré-écoute, ni pour l’éclat des habitudes. C’est pour arrimer sa soif de hasard, c’est pour suivre les chemins de la plus profonde de sa curiosité. Mind Records fait partie de ces labels, qui attisent la faim et tranquillisent la soif. De Crave à Femminielli Noir en passant par le jouissif Volition Immanent, Mind Records fait partie de ces entités qui remplissent les vides et continuent de surprendre à l’heure du super-digital. Pourquoi ? Parce qu’à sa tête, il reste des gens comme Abraham Toledano, aka le dépuceleur de pépites, Moyō.

Abraham semble s’être donné une mission : déterrer les diamants d’avant qui n’avaient pas atteint nos oreilles et sortir les perles de demain wave-noise-électronique, avant tout le monde. À l’occasion de leur soirée anniversaire, jeudi 1er février, au Gibus, avec une triple affiche complètement dingue, Mind Records 4 ans – Volition Immanent, Crave, Deeat Palace, NGZ, Abraham nous a concocté une playlist de 15 tracks qui lui ressemblent, 15 pépites qui s’assemblent, 15 morceaux pour avoir le coeur qui tremble. Et on peut parier que sur les 15, tu n’en connais pas plus d’un ! Play !

abraham-toledano

1 / Xao Seffcheque Und Der RestDu Und Ich

…ou le track qui aurait bousculé 2018 s’il était sorti cette année

“Ça date de 1981 et je pense que même si ça devait sortir dans trois ans ça serait toujours une claque”

2 / Quick Culture – Quick Culture I

… ou le track de la première pensée du réveil

“Pour les jours où j’arrive à me réveiller, c’est le genre de morceau qui me motive à bosser”

3 / No Trend – Two Seconds Till Non Existance

…ou le track qui pourrait remplacer le café du matin

“Parce que c’est la violence même et mon groupe punk préféré sans hésitation !”

4 / Streetwalker – Future Fusion

…ou le track que j’aurais voulu sortir sur mon label mais trop tard


“Heureusement depuis je me suis rattrapé en sortant un superbe maxi d’Elon Katz qui est une des deux moitiés du groupe avec Beau Wanzer. Et aussi le disque de Nisenenmondai sur Zelone Records.”

5 / Enzyme X – Optjenkere

…ou le track qui soigne ma gueule de bois

“Une chance sur deux.”

6 / Cleo Mcnett – Never Far

…ou le track qui arrange tout quand rien ne va

“Je sais pas vraiment si ça arrange tout mais j’irai dans ce sens.”

7 / Olivensteins – Fier de ne rien faire

… ou le track de mon engagement politique

“Je ne suis clairement pas politisé.”

8 / Mylène Farmer – On est tous des imbéciles

…ou le track de mon point de vue sur la société française actuelle

Voilà !

9 / Decayes – Shoot em in the Head

… ou le track que personne ne semble trop connaître mais qui moi m’a bouleversé

“Clairement l’un des groupes le plus malsain et méchant.”

10 / Naffi‎– Take Me In Your Car

…ou le track qui empêche la pluie de tomber

“Parce que c’est clairement les vacances en été.”

11 / Michael Farneti – Nineteenth Summer

…ou le track qui me donne envie d’être amoureux

“La larme à l’oeil”

12 / Bianca – La Fourmi

…ou le track qui n’aurait jamais du sortir mais que j’aime bien quand même

“Je me demande le bordel que ça provoquerait si un morceau pareil devait sortir aujourd’hui. “j’ai cru que j’allais exploser, mais non j’ai encore la place pour cinq gros trucs, cinq fois chacun”…

13 / Yamie Bolo – Memories

…ou le track parfait pour terminer le dernier set d’une soirée

“Je pensais plus à “Love Don’t Love Me” de Wayne Smith mais bon comme ce n’est pas sur Youtube voici mon choix numéro 2. Peu importe la violence du set j’aime toujours finir avec ce genre de morceaux.”

14 / Decayes – We Just Want Money

…ou le track de mes bonnes résolutions 2018

“Encore Decayes, pour un échec immédiat !”

15 / Michael Jackson – Billie Jean

… ou le track que tout le monde écoutera encore en 2050

“Sans aucun doute possible !”