Parce qu’en août, Paris s’éteint pour laisser s’échapper la fine fleur du parisien. Parce qu’en août, les rues se couvrent d’un silence à la fois inquiétant et agréable. Mais que t’en deviens affable. A force d’épaules non bousculées, de places de métro plus assez vite assiégées, d’entrées de clubs désertées, de pistes cyclables toutes dévoilées. Tu respires, tu revis, mais toi aussi t’as envie de prendre l’air. Voilà pourquoi en ce weekend du 15 août, on a choisi pour toi trois échappatoires mignons, trois envolées en l’air, un ai sains pour fêter, le temps de quelques petits jours, la vie, l’été, la bulle qui éclatera (encore) en septembre. Et pas (trop) loin d’ici ! Éclate-toi donc, avant que la vie t’éclate.

Note pour plus tard : cette sélection est sans doute subversive pour certains, mais totalement subjective pour nous, merci.

1 / Qui Embrouille Qui (93)

Prochain stop ? La Station-Gare des Mines ! Deux jours d’arrêt, deux jouuuurs d’arrêt !

20479468_902314873267300_7800872699891406646_n

Quand ? Vendredi 11 août de 19 h à 02 h et samedi 12 août de 16 h à 02 h !

Où ? La Station-Gare des Mines

Pourquoi ? Parce que quand on a vu le nom de ces deux jours de grosse baston on s’est de suite intéressé au line-up, au délire, et on a dit OUI. Lancé sous un air d’arrache par les deux chefs de rang : AZF et le Turc Mécanique, ce festival aux allures de rixe électronique rassemble ce qui se fait de mieux en matière de musique coup de poing. On adhère, on adore, on s’ra de la mêlée. Boum.

Degré d’évasion ? 50% à moins d’habiter à Neuilly sur Seine ou dans le 7e t’as vu

L’avantage ? Pas loin, de l’air de l’air de l’air en veux-tu en voilà, une queue des toilettes pour faire connaissance, des bières pas trop chères et un public qui te ressemble, merci.

Qui ? Dur dur, mais s’il faut choisir : Marcorosso, Von Bikräv, AZF, Pasteur Charles, Nathan Zahef et deuil1500 !

Comment ? Évite les métros et privilégie le tram ou le bus ; petit sentier perdu près d’usines à éviter, quand même.

Tickets ? Prends vite ton pass 2 jours en vente jusqu’à vendredi 16 h par ici ! C’est seulement 15 balles alors fais pas ta majorette. Et si t’oublies c’est entre 6 et 12 euros, selon l’heure à laquelle tu émerges.

Les Internets ! Qui Embrouille Qui + La Station-Gare des Mines

2 / Vermeille Festival – Art / Food / Music (66)

Pour se retrouver en famille et ne pas juste s’éclater la tête en festoche

20507150_1184263725053380_1274150904642818931_o (1)

Quand ? Samedi 12 août à partir de 16 h et jusqu’au dimanche à 06 h

Où ? Sur les hauteurs du fort St-Elme à Collioure !

Pourquoi ? Parce qu’on avait envie de prendre l’air et qu’on est tombé sur ce petit festival court mais intense organisé par les mignons de Rinse France et Vermeille. Alors on a sauté sur l’occasion de pouvoir faire la fête à taille humaine et de pouvoir se remplir la panse au soleil. Sur place, des chefs cuisiniers et vignerons locaux pour promouvoir la gastronomie des environs. Miam. Mais aussi des performers et des peintres qui en direct viendront remplir nos coeurs de paillettes. On va bien manger, bien danser et découvrir. En gros, on va bien kiffer !

Degré d’évasion ? 80 %

L’avantage ? Le beau temps ? Non parce qu’à Paris ce weekend c’est pas trop ça.

Qui ? Manaré, évidemment ! Mais aussi Chaos in the CBD et Polvorilla !

Comment ? 890 kilomètres séparent ton malaise urbain de cette incroyable bouffée d’air frais.  Ce sera environ 9 h avec des pauses en caisse. Et si tu décides de prendre ton vélo, tu en auras pour à peine 73 h. Easy ! Belle balade à toi gros dingo !

Tickets ? Dépêche toi il ne reste plus que des tickets à 20 euros par ici !

Les Internets ! Vermeille Festival – Art / Food / Music + Vermeille + Rinse France

3 / DGTL Barcelona 2017 (Espagne)

Un aller-simple vers le soleil et la joie ; puis le n’importe quoi

20157600_2333183313572571_6186599791409545383_o

Quand ? Du vendredi 11 août à 15 h au dimanche 13 août à 03 h du matin

Où ? Parc del Forum à Barcelone

Pourquoi ? Parce que le DGTL est aujourd’hui institution et que si tu as raté celui d’Amsterdam et son line-up totalement affolant en avril dernier, il est impossible de louper son édition ensoleillée du mois d’août. Déjà 5 ans que le géant des festivals de musique électronique ne cesse de nous surprendre et d’imposer sa marque de fabrique ultra futuriste. On a donc pris nos billets pour cette édition-ci, car en avril, on hibernait encore, perdus dans les limbes de la fête hivernale et, un peu, sale.

Degré d’évasion ? 91 %

L’avantage ? De pouvoir aller faire trempette avant d’aller faire la fête ? Ou de manger des tapas à prix bas (parce que forcément tu connais déjà les bons plans de la ville) et de boire une Mahou classique sans te demander de quoi ta soirée sera faite ? Parce qu’elle sera fête, évidemment. Mazette !

Qui ? Jennifer Cardini pour la détente un peu sexy, Tale of Us pour l’habitude de la frénésie, Matrixxman pour secouer la tête très très fort, Man Power pour l’extase de l’évasion, Marvin & Guy pour pour la classe internationale, Red Axes pour la sécurité d’un set enflammant/enflammé, Tornado Wallace pour l’apéro parfait et Jeff Mills, évidemment, et on a même pas de raison à donner pour ça. Bah.

Comment ? Bon, on va te conseiller le train ou la voiture bébé parce que prendre l’avion pour une si courte distance devrait être prohibido ! En voiture ça te prendra environ 10 h (ça vaaaaaaa) et donc plus de 1000 km au compteur.

Tickets ? Il reste pas mal de tickets alors enjoy !

Les Internets ! DGTL Barcelona 2017 + DGTL Barcelona + DGTL