On aurait pu te parler des grosses teufs super attendues du mois, des temples de l’électro parisien, Rex Club et compagnie, des têtes d’affiches et autres formats festoches dont le boum boum sait réjouir jeunes amateurs de techno comme vieux raveurs. MAIS, mais il y a un MAIS. Tu commences à doucement le comprendre, chez Heeboo, on aime faire la fête différemment et on refuse de parler d’un truc parce qu’il le faut ou parce que c’est inévitable. Chez Heeboo on aime les oiseaux sauvages, ceux qui changent ta nuit. On a donc décidé d’en sélectionner cinq en novembre. Cinq anti-héros géniaux, cinq raisons de teuffer sans inhibition, ailleurs, un peu plus loin, un peu plus fort. Allez suis-nous, on s’ra bien !

teuf104/11 – GUILTY DOGS invite Helena Hauff – The Hacker – Neil Landstrumm  (La Machine)

Pourquoi ? Parce que c’est la première date de la résidence toute nouvelle des très cools Guilty Dogs à La Machine, parce que c’est aussi le premier live de The Hacker sous son pseudo Amato. Puis parce que tous les jeunes cocos à peine pubères et amateurs de techno se défonceront le cheveux devant Anetha et Minimum Syndicat de l’autre côté du périf pour la Blocaus x Reaktor, donc on sera… tranquilles !

En vrai ? Bon, pour Helena Hauff : pour la beauté du clair-obscur, la puissance, l’humilité et la précision. Parce qu’on l’aime quoi et que chacun de ses passages est précieux.

Motifs de chemise : EBM / indus / techno

Heure de pointe : 1 h pour les fans, 3 h 30 pour les ramasses

Potentiel de chope : 2/10

Le flouz, la maille, la tuuuune : $$

Event Facebook


teuf-411/11 – BAL CON (Badaboum)

Pourquoi ? Parce qu’on va pas se mentir, on y est bien au Badaboum, un des seuls clubs parisiens à assumer son ambiguïté sexuelle complètement évidente. Puis aussi parce qu’au cours des éditions précédentes, l’équipe du Bal Con a su gagner ses lettres de noblesse dans la bulle du clubbing parisien pointilleux et nid de jeunes talents.

En vrai ? Parce qu’on sait déjà qu’on va rester collés aux platines de Danny Daze.

Motifs de chemise : cyberfunk / house / pansexuelle

Heure de pointe : 00 h pour l’afterwork, 2 h 30 pour les déviants

Potentiel de chope : 6/10

Le flouz, la maille, la tuuuune : $$

Event Facebook


14600976_1157829657631412_2395439830445385893_n

11/11 – STUPRA MILITA #02 (Le Klub)

Pourquoi ? Parce qu’elles sont rares les soirées aux line-up quasiment uniquement féminins. Puis parce que chez les meufs de Brigade du Stupre ce n’est pas le genre que l’on met en avant à tous prix, mais le talent au prix du genre. Si si. Et ce ne sont pas les 5 artistes live programmé(e)s pour l’occasion qui vous diront le contraire. Venus de la France (presque) entière, de Rouen à Brest en passant par Amiens, la fête sera bien folle. Entre shoegaze et guinguette synthétique, queer goth et rock féministe, on va en prendre plein la vue, plein les dents et plein le cœur.

En vrai ? Pour le flyer complètement délicieusement loufoque et dément.

Motifs de chemise : veston troué / batcave électrique / blouse électronique

Heure de pointe : 22 h si t’es à l’heure, 4 h si t’as pas compris le principe de la soirée

Le flouz, la maille, la tuuuune : $

Potentiel de chope : 7/10

Event Facebook


14889804_1676332022678125_7140072309520876704_o

25/11 – PARKINGSTONE #06 (Le Chinois)

Pourquoi ? Parce que la Parkingstone est une des soirées les plus perchées du mois, que la prog est totalement cosmique et parce qu’on adore Le Chinois pour s’éloigner toute une nuit des frasques insupportables de la capitale. Parce que les 5 éditions précédentes nous ont charmés, envoutés et parce qu’on avait drôlement hâte de remettre ça.
Non en vrai ? Parce que c’est le premier live de Music for Your Plants à Paris et que Coucou Chloé, qui a signé son premier EP il y a un mois sur le label allemand Creamcake, vient spécialement de Londres pour un dj set un peu barré. Puis pour le flyer ultra cool.
Motifs de chemise : plaques en alu / eurodance extraterrestre / garage queer
Heure de pointe : 22 h parce qu’on y est bien pour le mi-apéro, 3 h si t’as d’autres plans l’ambiance y sera toujours de feu
Potentiel de chope : 10/10
Le flouz, la maille, la tuuuune :  $

teuf-226/11 – Wet For Me – Corpus Edition (La Machine)

Pourquoi ? Parce qu’une édition d’automne de la Wet For Me, ça ne se rate sous aucun prétexte ! Souvenez-vous l’année dernière, les Barbi(e)turix accueillaient la génialissime Karin Dreijer Andersson. On n’sait pas pourquoi, c’est sans doute le froid naissant qui réchauffe les cœurs, mais cette édition-ci est souvent la meilleure de l’année. Le 26 novembre, les duos seront à l’honneur. Les deux danoises de Anek, les “gouins” préférés du moment, Il est Vilaine et les deux fanas d’Italo Disco et de New Wave, Caspian Pool, vont littéralement retourner La Machine. Sans oublier la grosse techno de Calling Marian, le disco déviant d’Eva Peel, le groove sexy de Rag et la géniale carte blanche donnée au collectif Polychrome à la chaufferie. Fiooooooo, ça va être BIEN.

En vrai ? Parce que c’est sans doute le seul endroit à Paris où on peut danser sans se faire emmerder par de gros lourdeaux ?

Motifs de chemise : Queer / nu-disco / new-wave

Heure de pointe : 00 h pour les non-initiés et autres groupies, 1 h 32 pour les habitués

Potentiel de chope : 7.5/10

Le flouz, la maille, la tuuuune : $$


Sans oublier : 12/11-La Sale x MCEUADS (Le Batofar), 12/11 – Lumière Noire : Trevor Jackson, Remain, Chloé (Rex Club), 18/11 – Tribute to Paradise Garage #2 (a la Folie).