Les 5 teufs à ne (surtout) pas rater en août à Paris – Parce que le mois d’août n’est souvent peuplé que de métros vides et de sièges qui s’ennuient. De clubs qui rament et de collectifs qui s’inquiètent. D’allées qui ramassent et de bouche d’égout qui qui se débouchent. De bouches qui se fuient et de corps qui balancent. De rues qui brûlent et de rideaux fermés. De danseurs fous qui partent flâner ailleurs, d’habitués qui en oublient leur GQ…

Mais cette année, en août, sache que tu ne seras pas seul.e à trimer au boulot. Non, sache le, cette année, Paris ne se verra pas déserter. On commence le mois un jeudi, oui, à la punk, avec la seconde édition du festival des malades de Qui Embrouille Qui, du 9 au 11 août à La Station-Gare des Mines. On poursuit la folie le samedi 11, avec une nuit 100% destruction corporelle avec la collaboration Intervision x Raw les pieds dans le sable de LaPlage de Glazart. On installe son campement, au même endroit, pour une redite un poil plus violente, avec l’édition numéro 2 de ta nouvelle soirée grosse saucée/douche : Thunder, le 17 août. On pose son flow, le samedi 18 août, et on se couche tôt, avec un concert organisé par Underdogs et Dedicated productions, celui de l’américaine Young M.A. pour tous les oiseaux de nuit amateurs de hip-hop pointu. Enfin, pour la der des der du mois d’août, on fête les six ans du collectif sexy et culotté… La Culottée à nouveau à La Station-Gare des Mines. Graou…, ça va chauffer cet été…

37074068_248194489297361_6221584127703908352_o

1 – du jeudi 9 au dimanche 12 août – Qui Embrouille Qui Festival #2 (La Station-Gare des Mines)

Pourquoi ? Parce que t’es un gros punk en manque de baston.

En vrai ? On rigole qu’à moitié mec.

Tu es… Jean-Pierre. Ta meuf t’a quitté y’a trois jours. Elle dit que c’est pas toi le problème (ni toi ni ton prénom t’sais). Elle dit qu’elle t’aime plus, puis qu’en vrai elle en peut plus de tes virées psychotropes sans fin , tes crises de jalousie qui arrivent comme des orties de cheveux sur toutes les soupes pop du quartier, etc etc etc (donc c’est bien toi le problème, la garce). Du coup, tu fais genre t’en as rien à foutre, et tu sors depuis 78 heures chrono (t’avais en fait pris le taureau par les cornes, bien avant le terrible aveux). Tu baddes pas trop, t’es rébou depuis trop longtemps. Tu cherches des sensations fortes, pour te faire oublier le massacre intérieur. T’avais jamais trop le droit de voir tes potes d’avant “elle”. T’sais, avant de te ranger, tu jouais dans un groupe de post-punk, à Rennes, vous vous appeliez les “Fearcenés”. C’était cool même si tu te souviens pas de grand chose. Tu souris en y repensant (aussi parce que t’es rébou et que tu viens de vomir sur les sneakers toutes neuves de ta pote Chloé en sortant du tram). Jacques et Joris, du groupe, sont de passage sur Paris, pour un festival où, paraît-il, les gens se déchirent les t-shirt à la seule force des ongles et d’un coup de dent. Woah. Ça te rappelle tes premiers squats quand tu vivais à Caen, t’avais 12 ans, ton premier joint, toussa toussa. En grand fan d’ambient t’as dit “banco” (parce que t’étais toujours rébou et partant pour tout) quand t’as vu qu’il y avait là-bas, à la Station-gare des Mines (drôle de nom cimer), une scène d’ambient spécialement pour l’occasion. Tu connais pas La Station-gare des Mines, mais une chose est sûre, le train de ton exe s’y arrêtera pas, ou tu fais tout péter. On parle d’un Pasteur qui sur place, guérit les peines à coups de rires gras et de disques surprises. Hâte de rencontrer le man. Hâte de pouvoir t’éclater le crâne sur AZF, aussi. Jamais vu mixer la bête, mais paraît que ça… “déménage”.

L’artiste qu’on y attend : Teknomom et Von Bivräv, rien et tellement tout à voir !

Heure de pointe : Vendredi vers 21h45 et samedi à 1h du mat’ quand les gens auront réalisé trop tard que la résoi se termine à 2 h (à BIEN RETENIR dans ta petite tête un peu barrée)

Potentiel de chope : Samedi à 1h45, un beau 94 % vu que tu sauras pas où crécher / continuer à faire la fête

% sauvagerie/déviance : On est sur un plein 97 %

Les bails : jeudi 19 h / 02 h ; vendredi 18 h 30 / 02 h ; samedi 16 h / 02 h ; pour les prix c’est par ici !

Event Facebook

36974112_2184607664889296_5492462787248521216_o

2 – samedi 11 août – Intervision x RAW (LaPlage de Glazart)

Pourquoi ? Parce qu’en un coup d’oeil au line-up, on a eu beau chercher l’erreur, on a en tout prononcé dix fois “oui”. Sept fois pour autant d’artistes qui détonnent. Une fois pour le label Intervision. Une fois pour le collectif Raw. Et une fois pour la postérité.

En vrai ? Parce que Intervision est né des cendres du collectif parisien CONTAINER.

Tu es… Tiago. Tu te souviens du 19 juin 2015, un peu comme si c’était hier. Ta première soirée techno, du haut de tes 19 ans. Fraîchement débarqué de Montpellier, tu connaissais à la musique électronique, seulement la Villa Rouge et ses line-up pointus, mais rien de jamais trop violent. Ce 19 juin 2015, à 15 h, quand ton ton pote d’amphi, Philippe, t’avais sorti de son flow hystérique habituel du vendredi 15h : “Ouah mec ce soir je t’emmène à la teuf de ta life”, t’y avais pas vraiment cru. Tu t’étais déjà mis en forme pour une soirée hip-hop à Aubervilliers, et tu te voyais pas trop taper du pied sur de la techno autoroute pendant toute la nuit. T’avais checké en despi sur Internet : “Glazart. C’est quoi c’est où c’est qui c’est comment ?” T’avais suivi Philippe, aka ce mec que tu connaissais à peine mais que tout le monde, une fois sur place, appelait “Freeloop”. Tu l’avais perdu au bout de 12 minutes, à trop te perdre dans les yeux bleus d’une certaine Mélanie, habituée du collectif, croisée à l’entrée. Un certain CONTAINER.  Container. Puis t’en avais pas loupée une seule. Et lors de la dernière, ce 6 octobre de l’année dernière, t’avais regardé Mélanie dans ses yeux bleus et tu l’avais demandé en mariage. Elle avait rigolé. Puis elle avait dit “oui”. Si on te l’avait raconté, tu y aurais pas cru. C’était la fin d’une époque pour toi, depuis les soirées techno, tu les laisses un peu de côté, peut-être parce qu’il leur manque l’esprit rave et survolté, clairement familial, que tu trouvais chez Container. Puis aussi parce que la vie est faite de phases. Et que ta phase à toi celle qui s’est terminé avec Container, elle a commencé avec Mélanie. Ce samedi 11 août, c’est un flash-back, une envie de regarder encore une fois, une petite fois, dans le rétro.

L’artiste qu’on y attend : DJ Varsovie

Heure de pointe : 23 h 34

Potentiel de chope : 87 %

% sauvagerie/déviance : 89 %

Les bails : de 21 h à 07 h – 8/11 euros

Event Facebook

37323964_1904271262962369_3448437973626912768_o

3 – vendredi 17 août – Thunder #2 (LaPlage de Glazart)

Pourquoi ? Parce que les retours sur la Thunder #1 étaient hauts en couleurs, alors pourquoi ne pas se jeter dans un nouveau raz-de-marée ?

En vrai ? Parce qu’avec le réchauffement climatique, et la chaleur qui nous arpente le corps depuis déjà un mois, on avait bien besoin d’une grosse tempête.

Tu es… Margot. Dans ta tête, t’es un peu une malade. Toujours au courant des teufs cheloues des environs. Habituées des frees depuis ta Loire Atlantique natale, tu t’es mise aux soirées en hangar puis aux clubs, depuis pas longtemps, boulot à Paris oblige. T’as opéré un exode urbain, des champs, vers le club. Arrivée au Rex, en novembre dernier, t’as même failli commander ta bouteille, pour “le délire”. Tu te voyais déjà, les mini feux d’artifice au dessus de la tête, te la péter comme dans les films et te taper quelques barres avec les copains. Puis t’as vu les prix, et t’as changé d’avis. Right. T’as raté la Thunder #1 alors que tout ton crew y était. Mais qu’est ce que tu veux, l’appel de l’acid s’était fait plus fort et t’avais opté pour un bail barré à la campagne. Alors la Thunder #2, que tes potes ont qualifié de “juste milieu entre la teuf et le club”, tu l’as noté dans ton petit carnet rouge. T’as coché la date sur le calendrier. T’as même pris ta prévente. On t’aurait raconté ça à ta première free, quand t’avais tout juste 16 ans, tu n’y aurais pas cru.

L’artiste qu’on y attend : Collision

Heure de pointe : 00h01, pas une de plus

Potentiel de chope : un cool 67 % pour les amateurs de warm-up, un beau 76 % pour les danseurs, un très mignon 82 % pour les fumeurs

% sauvagerie/déviance : 91 %

Les bails : de 21 h à 7 h du matin

Event Facebook

37810556_1009779955869363_3170264413722640384_n

4 – samedi 18 août – YOUNG M.A en concert à Paris (La Bellevilloise)

Pourquoi ? Parce que parfois, on aime se coucher tôt.

En vrai ? Parce que les neuf soirées Underdogs, qui ont agité le Nouveau Casino jusqu’au 12 mai dernier, n’ont eu de cesse de prouver leur authenticité, par la qualité et la pertinence de leurs line-up, mais aussi par leur ambiance nerveuse et leur foule de grands malades. Avec Dedicated Productions, le format s’assagit mais pas la programmation. Miam.

Tu es… Marianne. Fan de hip-hop, t’écoutais Difool sous ta couette, quand t’avais 14 ans et clairement pas l’âge, selon ta mère, de penser aux garçons. Du coup, tu t’es mis à penser aux filles et à fantasmer sur la voix de la Marie, du même programme de nuit. Entre Alliance Etnik, Doc Gynéco et IAM ton coeur a longtemps balancé avec sérénité. Puis t’as découvert le rock, le dub, la coldwave et la techno. Aujourd’hui tu ne jures que par des teufs dans des hangars et du haut de tes 34 ans, tu comprends pas toujours ce que tu fais là, mais tu le fais.  Ou-é, t’as lâché la barre qui te rappelait à ta cité des Fauvettes natale. Les potes de l’époque, t’en vois plus beaucoup. Entre Maryse et Solène, en cloque quatre fois par an, et Mehdi, Sarah et Baté qui ont rempli les quotats “banlieue pauvre” de Sciences Po et autres grandes écoles, t’as… disons… perdu le goût. Alors depuis qu’Erwan t’a traîné, un soir de novembre 2017 à une soirée UNDERDOGS, pas mal de choses ont changé. Tu t’es rendu compte que oui, la nuit parisienne pouvait aussi s’ouvrir au hip-hop, à un bon hip-hop pointu et avant-gardiste. T’as découvert la scène belge, pas celle dont tout le monde parle, mais celle plus souterraine. Alors pour ce 23 août prochain, tu te fais une joie de ce double concert, tu vas même y emmener Baté, paraît qu’il est pas devenu si con que ça derrière ses grands airs d’ingénieur qui vient du tierquar.

L’artiste qu’on y attend : Young M.A. ?

Heure de pointe : 19 h 10, c’est un concert, sois là à l’heure !

Potentiel de chope : 71 %

% sauvagerie/déviance : 72 %

Les bails :  de 19 h à 22 h 30

Event Facebook

37802832_1817622704973569_7858197955763765248_o

5 – vendredi 31 août – La Culottée (La Station-Gare des Mines)

Pourquoi ? Parce qu’on a très envie de se prendre une bonne grosse fessée pour finir l’été en beauté…

En vrai ? Parce qu’une soirée Culottée, sache le, ne te laisse jamais en reste. Ronde et impertinente (culottée jusqu’au menton quoi), c’est l’une des soirées les plus authentiques et bien préparées des environs. Pas du genre à se précipiter, sa team sait prendre les devants de ta fête avec des programmations magiques, colorées et soignées sans jamais prendre le risque de sonner faux, ou de sur tes fesses, ne pas assez frapper.

Tu es… Louisah. La Culottée, la première de la Culottée, toi, t’y étais. Divan du monde, un 4 janvier un peu frisquet. Tu commençais à peine à sortir dans ce milieu queer qui est aujourd’hui famille. D’ailleurs, à l’époque, on disait pas “queer”. On parlait de soirées “LGBT”, puis de “soirées PD”. Et avec le temps, les termes se sont affinés et même La Culottée a transité. Ton groupe de potes de l’époque s’est un peu, disons, évaporé, disloqué, mais le principal est encore là. Ton pote Jérémie, que tu vois de temps à autre, qui organise d’ailleurs désormais ses propres soirées, maqué jusqu’à l’os et bientôt heureux papa, t’a proposé une virée, pour les six ans de la culottée, en l’honneur du passé. Tu sais qu’il y fera chaud, tu sais qu’il y fera “filles et garçons”, tu sais qu’il y fera “musique de coeur” et “ambiance famille”. Bingo.

L’artiste qu’on y attend : Khidja

Heure de pointe :  22 h 50 quand tout le monde sera rentré de vacances et prêt à en découvre

Potentiel de chope : 87 %

% sauvagerie/déviance : 86 %

Les bails : de 20 h à 6 h ; 12/15 euros

Event Facebook