La fête est un théâtre dans lequel ses comédiens s’entremêlent dans des instants de légèreté et de passion. Vous lui rendez chaque jour hommage, en étant vous, tout simplement.

Nous vous proposons cette semaine une sélection des instants les plus touchants et marrants que vous avez vécu l’année dernière, voici le best-of des dégifs de 2017.

Les moments de fête les plus beaux de 2017

NATHALIEnathalie 

samedi 11 février – Dj set SUE ELLEN & Nathalie (BarOurcq)

Le moment que j’attends toujours avec impatience, et qui a fini par arriver, c’est cette petite bascule où tout fout le camp, où l’ivresse faisant effet on devient tous copains avant de finir de la même famille ! Les rôles se cassent la gueule, les barmans quittent leur poste un instant et à tour de role pour rejoindre le dancefloor. Elodie et moi, pareil. On chante, on danse, tout coule à flot c’est magique.

dylanDYLAN 

samedi 4 mars – PWFM 003 : Mars Attack ! (Glazart)

Le moment où la musique transperce ton corps et que t’as des frissons et que tu te lâches. À ce moment là, tu te sens libre complètement épanoui… T’es complètement dans un autre monde. Y’a aussi ce moment où tu regardes tes potes dans les yeux et que là tu sais qu’ils vivent la même chose que toi. La promesse qu’on s’est faite avec mes potes, qu’il ne faut pas se perdre de vue ! D’ailleurs on se le dit assez souvent. On s’amuse tellement quand on sort danser ! On est sur la même longueur d’onde. On a juste besoin de notre petit groupe pour s’enflammer.

STÉPHANEstéphane 

dimanche 19 mars Les Galaxies Électroniques (Mains d’œuvres)

Y’avait trois espaces différents : une guinguette galactique chapotée de papier alu et paillettes obligatoire, un espace techno bien dark dans le noir et une scène pop bien mixée et c’est ici grâce à la force de quatre planteurs bien dosés que je me suis déchaîné quand il passait Dead Or Alive – You Spin Me Right Round Baby, je me suis souvenu que Pete Burns nous avait quitté l’an passé et j’ai voulu lui rendre honneur torse nu dans une montée d’extasie en dansant sous des parapluies lumineux, et c’est là que j’ai compris que ma soirée allait commencer !

ALEXANDREalexandre-lanoue 

dimanche 2 avr. Ben Klock x Rrose x Antigone x Luigi Tozzi x Leif (Concrete)

Sortir d’une heure de danse non stop sous la chaleur et la moiteur du floor principal, se poser sur la terrasse avec son pote, griller sa clope et profiter des derniers rayons de soleil de la journée. Là pour le coup, t’es plutôt heureux de faire une soirée dans ces conditions là avec une vue incroyable sur la Seine.

sarahdevicomteSARAH 

samedi 3 juin – Wet For Me – hors murs – Lille (L’Aéronef)

J’ai bien aimé voir les meufs seins nus sur scène, de loin. C’était assez émouvant à voir, des corps différents, seins nus, qui dansent comme ça, j’ai trouvé ça beau. Et comme ça fait un bail que j’avais pas dansé, d’un coup, je me suis souvenue que ça me manquait. C’est pour ça que je suis allée danser après, même si ça m’a pris du temps.

ROMAINromain-dafalgang

dimanche 6 août  Château Perché Festival (Château d’Ainay-le-Vieil)

Après le festival, le dimanche soir, beaucoup trop de gens ne pouvaient pas prendre leur voiture à cause de leur consommation d’alcool et autres, du coup Love Specs (qui gérait toute la partie camping) les a gardés chez eux et on a fait la fête toute la nuit de façon sauvage. Là où c’est devenu intéressant c’est que les gendarmes qui contrôlaient la sortie du festival étaient toujours là et nous ont laissé faire ! C’était donc une silent rave party sauvage improvisée mais autorisée, c’est pas tous les jours que ça arrive !

JEANjean 

vendredi 15 sept.  Gang Bambi XXL (La Java)

Le jeu fabuleux, au stand de prévention, qui consistait à dérouler – sans les mains, oui madame – une capote sur un gode de taille assez conventionnelle. On gagnait en échange un magnifique clito à lécher, et c’est pas monnaie courante pour la plupart ! Même si la prouesse était assez aisée, vous en conviendrez, voir toutes ces gorges déployées m’a fait beaucoup rire !

VALEREvalere 

samedi 23 sept. – MYST 001 – Cuir En Cage (Sarcelles)

La soirée était à Sarcelles, pas l’idéal… Du coup on avait le choix entre RER à 00 h 50 ou Heetch. On a choisi la deuxième option, et on est tombés sur un chauffeur trop cool qui s’appelait Jamel et qui nous a mis de la musique orientale à fond pendant tout le trajet. La tête des gens quand on est arrivés devant l’entrée de la soirée…mémorable !

MARIANNEmarianne2 

samedi 23 sept. – Coucool (dans le 77…)

Un mystérieux DJ a joué Gala – Freed from desire vers 23h. Toutes les autres scènes ont été dépossédées de leur public qui s’est rué, de toutes parts, vers la scène au centre, pour s’unir sur cet hymne qui met tout le monde d’accord.

COLETTEcolette 

samedi 16 déc. – PARKINGSTONE (Le Chinois)

À un moment avec Ernest, mon chum, on était posés sur les tables à l’entrée du Chinois. Et puis il y avait un boy trop stylé assis à côté de nous, seul-tout, mais dans le genre qui te marque l’esprit tellement son style est stylish. Et je ne parle pas que de ses fringues. Sa gueule, son corps, je ne sais pas, mais il dégageait quelque chose qui a accroché ma rétine et interpellé mon cœur. Il regardait les gens se défouler sur la piste, comme nous à ce moment là, et je lui ai dit que sa earring lui allait bien, ou quelque chose comme ça. Il parlait anglais et venait de London. On a directement hyper accroché tous les trois. À un tel point qu’on a fini en after chez Ernest jusqu’au matin, the three of us, à boire du whisky et des tisanes, faire de la musique, chanter, se faire des massages de pieds et d’épaules, et à parler des choses qui nous tenaient vraiment à cœur dans nos vies. Vous savez, ces choses dont on ne peut pas parler à tout le monde parce qu’elles seraient parfois incomprises… Bref, on a refait le monde, notre monde. Et notre monde il est coloré, sensible, fort en goût, et il vibre à fond ; et une bonne soirée pour moi, ça passe souvent par de la bonne musique certes, mais surtout par des belles personnes rencontrées, des sentiments partagés et éprouvés. C’est comme ça que je me sens en vie en fait !

ADRIENAdrien 

samedi 16 déc. – Flash Cocotte (Club Haussmann)

Le souvenir le plus marquant pour moi concerne les personnes avec qui j’y suis allé. On était un groupe de dix gays et une hétéro, autant te dire que c’était haut en couleurs ! En sachant que dans tout ce petit monde je ne connaissais qu’une seule personne, et c’est mon ex. Une première pour moi de sortir avec autant de gays, mais ils étaient tous au top et j’ai passé une sacrée soirée avec eux. Je crois que cette soirée a été l’occasion de me plonger dans le monde de la nuit gay, en l’espace de quelques heures on m’a proposé cinq fois du Poppers, mais aussi de l’ecstasy. Bien sûr j’ai refusé !

Les moments de fête les plus drôles de 2017

TIGGYtiggy 

vendredi 20 jan.  Gang Bambi : Winter Has Cum (Supersonic)

Y’avait des petites bites en sucre qu’on pouvait distribuer aux gens qui dansaient et genre j’en ai donné à deux mecs avant de leur dire ‘c’est de la kéta’. Résultat : leur visage transpirant de détresse pendant les 2 secondes pendant lesquelles a duré ma blague, la plus belle chose de la soirée.

STÉPHANEstephane2 

vendredi 17 mars– Ligne 15 #1, Saison 2017 (Les Grands Voisins)

Un pote a débarqué avec une plante récupérée dans la rue et il me l’a confiée le temps d’aller assister à une scène ouverte féministe, à un moment j’ai voulu lui ramener parce que ça entravait mon kiff de la soirée mais les portes de la scène ouverte étaient fermées. Malgré les grands geste que je faisais et plein de filles qui m’avaient vu agiter les bras elles m’ont laissé en loup dehors… du coup je suis reparti avec la plante haha. Mais la musique a radouci mon cœur !

octave-balance

OCTAVE

vendredi 17 mars – La Culottée (La Bellevilloise)

Ma copine Lily aurait pu commander un verre de gin tonic, et au moment du paiement elle aurait pu se rendre compte que sa carte ne marchait pas. Du coup le barman se serait retrouvé avec un verre en trop devant lui… Les glaçons auraient pu commencer à fondre et donc le verre aurait pu être invendable. Donc le manager du bar aurait pu péter un plomb contre son barman et le renvoyer sur le champs (car il était en période d’essai) ; du coup énervé le barman aurait peut-être retrouvé ma copine pour lui casser la gueule. Ce qui aurait déclenché une bagarre général.. mais non rien de tout ça ne s’est passé, le paiement a été accepté

DAVIDSSENdavidssen

samedi 18 mars – Chentertainment #6: Ge-Ology, Moxie, Louise Chen (Nuits Fauves)

Une nana a renversé son verre de Coca sur mon t-shirt. Habituellement, ça m’aurait dérangé mais le son était vraiment bon donc comme dit Hannibal Buress “I decided to dance that shit dry”.

LILYlily4

dimanche 23 avr. – Festival MOFO (Mains d’œuvres)

Quand Rebotini a commencé son live, juste après les résultats du premier tour des présidentielles, et que la moitié du public s’est mis à scander un message qu’on tend à oublier : “La jeunesse emmerde le front national !”. Envie immédiate de relancer un pogo, comme la veille.

eden2EDEN 

samedi 27 mai– ◢ La Station invite [BP] – Chlamydia Dell’Arte ◣ (La Station-Gare des Mines)

Ce week-end on avait comme plan, avec mes amis, de faire le Marathon du LOL, donc on est partis du Klub (Sneaky Sneaky) pour aller d’after en after puis finir à la BP. Le truc étant que deux de mes amis étaient exténués. Mais vraiment vraiment. Des zombies. Je les poussais littéralement pour aller jusqu’à la Station. Ne les lâchant jamais d’un poil parce que je savais très bien qu’à tout moment ils pouvaient perdre toute motivation (qu’ils n’avaient déjà pas beaucoup) et partir. A un moment je devais tirer de l’argent, et donc me concentrer sur autre chose que ces deux corps inanimés. Réflexe : je me retourne. Ils étaient en train de courir dans le sens opposé pour me fuir et rentrer chez eux. J’ai tapé un sprint de type Bolt et les ai ramenés comme deux enfants qui avaient tenté de semer maman. Ce moment était si beau, et ils avaient tellement dépensé leur dernière énergie qu’on les a laissé rentrer chez eux (pour mieux faire la fête le lendemain)..

LEILAleila

samedi 30 sept. – Une nuit à Montreuil RBMA Festival Paris (La Marbrerie)

Une jeune inconnue qui a mis mon sac dans le lavabo des toilettes, en arguant que par terre, c’était trop sale. La donzelle a par la même occasion allumé le robinet et mis mon téléphone hors d’état de nuire. Estomac un peu serré après l’évanouissement simultané de la coupable, et du bigo. Puis je me suis dit « ça t’apprendra, grognasse ! ». Tout va mieux quand on arrête d’en vouloir aux autres !

remiREMI 

vendredi 10 nov. – Nursery  (Glazart)

Faute de temps pour rejoindre les toilettes, j’ai malheureusement vomi dans un verre vide et je l’ai laissé sur la table. Un mec épique a eu la bonne idée de boire cul sec dans ce verre pensant que c’était de la bière. Sa réaction fut magique !