La Relance, c’est tous ces petits plaisirs de la vie qui font que tu repars de plus belle. Mais c’est aussi un jeune collectif de quatre amoureux de la house, prêts à casser le game. Après une année 2017 de montée en puissance, la Relance fait sa rentrée à l’International, en collaboration avec ses acolytes du 8.6. Soundsystem.

C’est au club vraiment chouette de l’International que La Relance et 8.6 Soundsystem invitent, le vendredi 16 février, Loop Exposure dans le cadre de leur soirée Oracles. Sans frontières de genres, mais toujours sous le signe du groove, cette soirée au thème antique et obscure promet de vous faire voyager. Rencontre avec la Relance.

capture_d___e__cran_2018-02-15_a___14.39.25_1024

Organiser une soirée, beaucoup de gens y pensent mais d’où vient l’impulsion réelle ?

WillWill : Organiser sa propre soirée c’est un peu chercher à réunir tous les copains et tous les copains des copains pour partager cette vibe qu’on a façonnée depuis nos premières teufs. Notre envie c’est de kiffer et de faire kiffer. Et quand tu fais kiffer, tu kiffes encore plus ! C’est notre cercle vertueux à nous. L’impulsion comme tu dis, elle vient de ce moment où tu sens que tes potes ont la même vision et partagent le sérieux qu’il faut pour se lancer dans le game. Parce que c’est pas de tout repos ! Les trucs à l’arrache on connait, là c’est un un peu différent, c’est pas les mêmes responsabilités.

RaphRaph : Ouais ce qu’on veut c’est faire kiffer et une soirée bien réussie c’est une soirée où l’on voit des gens de tous les horizons s’éclater, avec ce smile éternel, éternel parce qu’on garde en tête tous ces sourires, ces visages remplis de bonne humeur, et c’est clairement ce qui nous pousse à continuer encore et encore.

 

PaulPaul : Comme Will l’a dit c’est avant tout se faire kiffer en faisant kiffer les gens qui nous pousse à organiser nos propres soirées !

 

axelAxel : Monter un collectif, faire des teufs. D‘un point de vue artistique c’est aussi un vrai kiff de booker et de partager les platines avec les artistes dont on choppe les galettes, mais aussi partager de bon moments avec eux et parler musique !


La Relance c’est né comment ? Comment est venue l’idée ?

Axel : On était potes avant de tous partir à l’étranger un an. Pour ma part je suis parti à Shanghai, où j’ai créé le collectif Changhaï Wax avec un mec que j’ai rencontré là-bas. On a commencé à faire des events de journée le week-end sur un super spot au-dessus d’un gros Mall en plein cœur de la ville. On avait vraiment une vue magnifique sur les buildings de la ville et ces soirées sont très vite devenues populaires ! 

Bref c’était vraiment une période magnifique et lorsque je suis rentré en France j’ai eu envie de recommencer à organiser des teufs et tout s’est fait naturellement avec Will, Raph et Paul.

Will : La Relance est née de longues amitiés à partager les mêmes délires. Ça va au-delà de la musique et c’est vrai que c’est pour tous une grande partie de notre vie. On est des gros passionnés. Pas juste par la house ou par l’électro, mais par toute la musique. Enfin toute la bonne musique quoi. Avant tout ça je faisais du rock alternatif avec deux autres potes. J’ai toujours aimé la cohésion de groupe autour d’une même passion, encore plus quand c’est avec des bêtes de potes.

Raph : “La fête a toujours été là et elle le sera toujours”

L’idée de la création d’un collectif est vraiment venue après une période où on a tous bougé à l’étranger. On a eu l’occasion de découvrir comment était la fête ailleurs, chez nos voisins ou à l’autre bout du monde. Perso j’ai vécu un an à Londres, ça m’a beaucoup inspiré, c’était assez intense. Un peu trop même.
En revenant, après moult soirées et discussion jusqu’à pas d’heure, on s’est dit qu’il était temps de se lancer ! On a choisi de se lancer tranquillement, faire ça à notre rythme et jusqu’à là ça fonctionne bien !gdt_hiaf
Raph Oui, je pense que ça faisait longtemps qu’on avait chacun cette idée en tête, mais pas forcément le temps de s’en donner les moyens. Personnellement j’ai presque toujours bercé dans la musique électronique, je me revois gamin dans la chambre de mon frère à l’écouter mixer de la grosse techno. À l’époque c’était plus pour partager quelque chose avec lui que par amour de cette musique. Mais, petit à petit, je commençais à trouver ça incroyable. Même si je suis passé par tous les genres musicaux, la musique électronique a toujours été une constante. Quand on s’est rencontrés avec les gars on a tout de suite accroché. On a commencé à mixer ensemble, organiser des soirées chez des potes et puis un jour c’est tombé sous le sens, on était arrivés à un stade où on avait envie de plus. De là est né La Relance.

C’est quoi l’état d’esprit de La Relance ?

Will : Good Vibes Only !
Raph : Claquage de fesses et gros twerk assuré.
Axel : Aucune frontières de genres, juste un cap 😉
Paul : Objectif n°1 = Mettre le feu


Pourquoi ce nom ?

Will : Ça vient d’une expression qu’on utilisait quand on était pas au max, qu’il fallait se réactiver, repartir : « Faut que je me relance là ». On s’est dit qu’on allait pas chercher plus loin. La Relance c’est ce truc qui fait que tu repars de plus belle, que tu sois bien ou pas !

Raph : Ma foi, je crois qu’il a tout dit. En tout cas on voulait pas d’anglicisme, on aime notre pays et notre langue bordel !

Paul Oui ça vient d’une expression qu’on utilisait et qu’on utilise encore bien trop pour qualifier les petits plaisirs de la vie. Chacun à sa propre relance au final.

D’après vous, pourquoi les gens font la fête dans la vie ?

Raph : C’est une belle question ça. Je pense que la réponse est au fond de chacun de nous, on a tous quelque chose à fêter que ce soit pour célébrer quelque chose ou bien pour se changer d’un quotidien moins facile. La fête a toujours été là et elle le sera toujours, elle a le pouvoir unique de rassembler les personnes de tout âge, ethnie, religion ou orientation sexuelle et ça c’est quand même sacrément cool.
Axel : On a toujours fait la teuf partout et ça depuis la nuit des temps. Je pense qu’on a tous besoins de se vider la tête, se mélanger, échapper pendant quelques heures à notre quotidien, nos angoisses et nos responsabilités de la vie de tous les jours. 

WillBAH POUR FÊTER LA VIE ! Sinon on se ferait un peu tous chier… On a besoin d’évacuer certaines énergies, d’en absorber d’autres, de rencontrer des gens, de se laisser porter par ce flow qu’est la fête. 

Si la musique et les fêtes qu’on est capables de faire aujourd’hui existaient déjà il y a 2000 ans, on aurait sûrement le cerveau en compote. Mais putain les gens seraient bien plus chill et il n’y aurait qu’une religion : celle du son.  Un bon soundsystem ça met tout le monde d’accord. Hein les gars ?

Le principe de la soirée Oracles ?

Paul Oracles c’est une soirée où se retrouvent les oracles de la fête (La Relance x 8.6 Soundsystem). C’est avant tout une collab’ entre potes qui nous permet aussi de proposer une soirée dans un lieu nouveau et sympa.

Will : C’est une soirée qu’on aimerait refaire de façon récurrente et développer le thème. On aime bien tout ce qui est antique, on va développer le délire avec du déguisement et de la déco pour plonger tout le monde dans une ambiance antique et sombre. Mais ça c’est surprise 😉

Will : “Quand il s’agit de balancer des disques ensemble, ça glisse comme Candide Thovex.”

Raph : Oui, cette idée c’est avant tout le fruit d’une collab’ inédite avec nos freros de 8.6 Soundsystem, on se rejoint sur la même vision de la musique et de la fête et on va tout faire pour la partager.28169983_10155938671820569_1376349772_o
En quoi ça change des autres événements que vous avez pu organiser jusqu’à aujourd’hui ?

Will : C’est la première fois qu’on trouve un thème qui plait bien, maintenant faudra l’exploiter à fond ! Si les gens kiffent alors ça sera que le début et on vous réserve plein de belles choses ! Aussi on est sur un format cool. On a Loop Exposure qui est quand même un nom assez solide dans un spot en plein Paname pas trop connu et vraiment top et ça coûtera que cinq balles. Rapport qualité-prix on a jamais été aussi bien !

 Paul : “Pouvoir jouer lors de nos soirées est vraiment essentiel pour nous.”

Raph : C’est une nouvelle collab, je pense que 8.6 Soundsystem comme nous en attendons beaucoup. Bien que ça ne change pas réellement de d’habitude, on est archi motivés. Les gars de 8.6 nous ont fait le plaisir de venir jouer à plusieurs de nos soirées et ça faisait longtemps qu’on voulait faire un vrai truc ensemble. On espère que ça plaira. 

En plus d’organiser la soirée, vous apparaissez sur le line-up. Un challenge supplémentaire ?

Will : Oui faudra être un peu partout mais on a l’habitude. Et quand il s’agit de balancer des disques ensemble ou séparément on a la bonne cohésion qui fait que ça glisse comme Candide Thovex !

Raph On a toujours eu l’habitude d’apparaître sur le line up, que ce soit tous ensemble ou non, mais c’est ce qu’on aime le plus, partager notre amour de la musique à travers nos sélections. Entre ça et partager le plateau avec des artistes qu’on adore, je vois pas ce qu’on pourrait demander de plus. 

PaulPouvoir jouer lors de nos soirées est vraiment essentiel pour nous. On est avant tout des DJs et chineurs de sons. C’est vraiment notre passe temps et notre passion. Donc au contraire, c’est toujours un plaisir de jouer !

Le clubbeur qu’on croise aux soirées de La Relance il ressemble à quoi ?

Will : Comme ton reuf ou ton meilleur sosse, y en a pas deux comme lui 😉
Raph : Haha exactement, y’a aucun profil type, tout ce qu’on sait c’est qu’il bouge son boule comme jamais. 
Paul : Souvent il apprécie la house et l’alcool je crois !

C’est quoi, d’après vous, le premier track qu’on trouve dans sa playlist ?

Axel : Outerzone Starlite sur Zodiac. Il apprécie la musique électronique dans tous ses états et particulièrement les chefs d’oeuvre oubliés.

Will : Thomas Rooge ID Valid Mix

RaphLa Bande à Basile La Chenille ! Mais suivi de près par 4224 de 2VILAS sur le Organic-Music 015 pour se mettre doucement en jambe.

 

Pourquoi ce choix d’inviter Loop Exposure ?

Axel : Je les ai vus dans un warehouse en banlieu, il y a à peu près un an. Ils faisaient leur live juste avant Le Loup et Seuil aka Hold Youth et honnêtement ça m’a scotché ! Peu de temps après, ils ont sorti leur premier disque sur Rakya que j’ai adoré. Bref ces deux là m’ont bien marqué l’année dernière. 

Et récemment mon ami avec qui j’ai fondé mon ancien collectif à Shanghaï les a invité pour faire plusieurs dates en Chine, j’ai du coup tout de suite pensé à eux pour Oracles ! morizet2

Will Je connaissais rapidement de nom, puis j’ai découvert leur live à Concrete, je pense qu’il a mis tout le monde d’accord, même Dygas qui les a laissé jouer 30 minutes de plus, pour vous dire le level des gars !

Les mecs ont un son vraiment mature, une electro avec les meilleures influences je trouve. Ce sont des artistes nationaux aussi donc ça fait toujours plaisir de promouvoir des mecs de chez nous qui ont du talent !
Et ce sont de bons vivant, ils sortent un peu dans les soirées où on traine, ils font vraiment partie d’une scène qu’on affectionne !


Pourquoi ce choix de lieu au fait ?

Will : C’est un endroit qui est fait pour les concerts à la base, donc le système son est vraiment quali. On peut alors se permettre de ramener de bons artistes. Y’a de l’espace, c’est convivial. La partie « club » est en sous-sol avec un bar et une vraie ambiance, en haut y’a un gros bar en îlot avec des tables et des gros canaps. Et c’est en plein Paname !
Axel : Prix pas excessif, soundsystem très cool, lieu charmant : let’s go ! 🙂
PaulComme l’a dit Will, l’endroit est nouveau et plutôt grand avec un bon système son ce qu’on recherche à tout prix !

Elle est copine de quels autres collectifs La Relance ?

Will : On a fait une résidence au Batofar tout le long de l’année 2017 avec nos pine-co de Massive Meltdown. On a crée tout un univers, avec de la grosse déco des tropiques. Ça s’appelait les Paranas et, en toute franchise, les gens ont grave kiffé le délire. On était vraiment au milieu d’une jungle tropicale ! Ça s’est conclu par une belle soirée à l’Officine 2.0 où on a invité le bon Felix Dulac, un gars très chaud de Ghost Club.
Paul : La Relance a aussi co-organisé une soirée (La Relance invite Art of Tones et REda daRE) au B75 avec La Brique qui nous a réinvité dans le cadre de son festival Manège, organisé pendant l’été 2017.
Axel : Big up à nos potos en Asie aussi, Changhaï Wax et leurs super teufs micro/wave ! 


L’avenir de La Relance, il est où ?

Axel : On revient très très vite avec du très très lourd on en dit pas plus pour le moment mais ça va faire mal et on a super hâte ! 
Raph : Surprise surprise ! Tout ce qu’on peut dire, c’est qu’on est très excités pour la suite de cette année.
Will : Un petit aperçu de notre avenir le 16 à l’International dans un premier temps et le reste c’est encore secret…! Mais on a des beaux petits projets et des surprises, ça va vite arriver !!!