Voilà, le nom si attendu est tombé ! Après quelques jours d’attente, on l’a obtenu du bout des lèvres. C’est le nouveau chouchou des scènes FAIRE qui mettra le zbeul à la Baston#3. Ce qui tombe bien ! Car la Baston, c’est un joyeux bordel où liberté rime avec succès, et où révolution rime avec constructive friction. Inviter FAIRE, pour Gaston et Bastien, les deux organisateurs de la Baston, ce n’était même pas une question, c’était une évidence, une histoire de famille !

Inviter FAIRE leur a semblé évident, oui oui, “juste naturel, comme de savoir qui sera témoin à ton mariage : tu sais, tu réfléchis pas à qui va l’être.” Voilà, vendredi 15 décembre c’est donc dans la cale de Petit Bain que la rixe va éclater et que l’ambiance va littéralement “imploser” pour une Baston #3 France GRAAL édition de tous les feux. L’occasion pour nous de leur poser deux trois questions et d’accueillir avec joie deux trois tips pour passer la meilleure des soirées du mois !

baston

La Baston c’est quoi c’est qui ça sort d’où ?

Coucou ! On est Bastien et Gaston, accrocs à la musique, oiseau de nuit pour la vie, amoureux de bordels en tout genre. Si on entremêle nos deux prénoms, ça fait la Baston : Bastien + Gaston = Baston. C’est aussi facile que ça et ça nous correspond comme la fraise et la chantilly.

On avait déjà des espaces d’expressions avec SALE! et Mon Cul Est Une Autoroute Du Soleil mais avec des imageries très fortes et deux autres personnages aux caractères bien trempés. Alors que SALE! est plus radicale avec le beau Aubry de Pardonnez-nous aux commandes, Mon Cul est plus foutraque sous l’égide du punk moderne qu’est Charles Crost et son Turc Mécanique. On est les quatre filles du Docteur March, on va toujours se rencarder les uns les autres pour jouer ou programmer ensemble (d’ailleurs Aubry & Charles ont tout deux joué à la Baston) mais Baston c’est notre cour de récréation à Bastien & moi. On va faire des trucs qu’on aurait pas fait avec Aubry ou Charles, on se laisse porter par des envies qui nous surprennent au jour le jour… En plus, on est complètement complémentaires et très fort pour s’enjailler sur tout et n’importe quoi sans retenue pour le meilleur et pour le pire.

“Avec Petit Bain, on se sent en sécurité et aimé tout en étant sûr du résultat sonore !”

Pourquoi le Petit Bain pour cette édition ?

Parce que le Petit Bain, c’est plus que des copains ! C’est la famiiiiiiiiille! On a déjà fait pas mal de trucs là-bas et l’équipe du Petit Bain c’est un mélange de professionnalisme tout en étant accompagnateur de projet, le tout saupoudré d’une entente parfaite. De plus, on avait plein de lives techniques, dont celui de la fanfare avec 18 personnes sur scène, il nous fallait donc un lieu qui aie la capacité de recevoir ce bordello sans rogner sur la qualité sonore : le Petit Bain est l’endroit parfait pour ça. Avec eux, on se sent en sécurité et aimé tout en étant sûr du résultat sonore ! Que demander de plus? Rien. C’est un bonheur d’être ensemble sur ce coup-là tout autant qu’une évidence.

Vous invitez FAIRE comme tête d’affiche ? Pourquoi eux ? Comment ça s’est fait ?

Ouaiiiiiiiiiiiis! On peut enfin dire que les trois fouteurs de zbeul de la nouvelle scène française seront nos chouchous de cette Baston #3 ! On est trop heureux parce qu’on sait qu’avec eux, le thermomètre va imploser !
Tout est encore une histoire de famille ! Ils étaient déjà venus faire un live pour la Mon Cul de Grenoble, on leur a booké nos queens pour leur concert à la Maroquinerie, c’était complètement naturel que les trois frérots aient leur carte blanche pour une date qui se nomme “France Graal”. Notre graal, on ne le cherche plus, on l’a trouvé et on leur fait 10.000 fois confiance pour montrer ce que c’est que la transfusion d’émotions. Frissons garantis pour sûr. On les adore pour cette énergie communicative, ce n’est même pas un booking, ça n’a pas été une question, c’est juste naturel comme qui sera témoin à ton mariage : tu sais, tu réfléchis pas à qui va l’être.

“Avant la Baston, laisse tes soucis à la maison, oublie ta construction sociétale, fais sortir toutes tes envies les plus connes, ose !”

Une Baston réussie c’est quoi ?

C’est avant tout un mélange ! À la Baston, il n’ y a vraiment pas de “clientèle type” comme on pourrait le retrouver dans une construction classique ou les gens viennent exclusivement pour la musique par exemple ou parce que c’est une soirée plus ciblée sur la thématique. Le but est de créer une osmose entre les gens autour d’un bordel construit visuellement, avec des jeux originaux et des affiches sonores improbables. Créer une sorte de confusion rigolote pour que chacun pense avoir sa place. A la Baston, tu laisses tes tabous au vestiaire et pendant les 12 heures de fête, tu oublies qui tu es, ta vie, tes problèmes, ton taf. C’est un succès quand tu te rends compte que la bulle créée n’est portée que par l’imaginaire collectif et que l’extérieur ne t’atteint pas. Quand une drag queen est en train de danser avec l’un des mecs de la sécu tout en discutant avec Maryse prof d’arts plastiques de la 4ème C du collège de la Grande Motte, on se dit que ça vaut le coup de faire des dawas.

Tu conseilles quoi au public pour bien se préparer avant la soirée ?

Laisse tes soucis à la maison, oublie ta construction sociétale, fais sortir toutes tes envies les plus connes, ose ! Ne t’inflige aucuns codes vestimentaires, laisse toi porter par la liberté que tu ne t’autorises pas en temps normal, laisse-toi partir. Toutes les convenances n’ont pas lieu d’être chez nous. Quand on dit “Baston ! Faites la révolution!”, c’est pas tout cassé avec une colère qui l’emporte. C’est plutôt “fais la révolution avec toi-même ! sens-toi libre d’être qui tu veux être ce soir-là”. Notre seul conseil, c’est de se laisser aller à toutes les folies, on ne te jugera jamais, on ne fera que t’encourager !


Sinon, pour gagner des places, il faut aller like notre page Heeboo sur Facebook et nous envoyer un mot d’amour !