INTERVIEW DU TEUFFEUR 6.0 – Le teuffeur 6.0, c’est le mec, la nana, la créature nocturne de demain, inspiré des folies d’hier, qui prend son envol dans les nuits et les matins d’aujourd’hui. C’est cet oiseau pour qui la fête est respiration, vitale, comme une bouffée d’air indispensable au bon déroulement des choses, comme un cachet qui rend aimable. Et c’est Karma Von Lear qui nous fait aujourd’hui le plaisir de nous dévoiler les versants de sa personnalité nocturne.

Karma, elle n’existe que dans la fête. Créature cultivée, elle utilise des mots de plus de quatre syllabes en arpentant le plus obscène des nuits parisiennes. Karma elle est belle et intimidante. Pourtant elle n’est pas vraiment regardante. Tant qu’elle pourra se satisfaire de plusieurs verres, elle se gardera de faire de ta vie un calvaire. Osée, presque vulgaire, Karma garde un regard lucide sur son existence. C’est sa décadence qui la rend attachante. Elle perd le contrôle lentement, avec toujours plus d’alcool dans le sang.

ottozinsou

Otto Zinsou

Ton prénom : Karma Von Lear

Ton âge : … la vingtaine …

Tu fais quoi dans la vie d’ailleurs, officiellement ?

Rien, je suis étudiante. Je suis studieuse. Rien.

Et plus officieusement ?

…rien, je regarde des tableaux et je lis des livres. 

Ta première soirée en club c’était quoi ? 

Hum… Je sais plus … Sûrement la Coucou de Noël, il y a bien deux ans de cela, avec Reno et Lëster. J’suis jeune dans le game bébé. 

Tu te rappelles de quoi de cette soirée là ?

Je me rappelle que TiggyThorn était totalement torché, et qu’il avait un pull de Noël, ce genre de pull de Noël avec un sapin, des guirlandes et tout… Et je crois même que ce pull faisait de la lumière… Je me rappelle aussi d’avoir rencontré Lulu, qui m’avait fait un discours dithyrambique sur le poil pendant pas moins d’une demi-heure… hum… C’est tout… (Et si t’es un gros naze, toi qui lis cette superbe interview, et que tu ne sais pas ce que dithyrambique veut dire… eh bien… tant pis). red heart

Ton anecdote de soirée la plus géniale/drôle, c’est quoi ?

Hum… (sûrement pas la plus drôle, mais l’alcool m’a fait oublier les autres) la semaine dernière, je crois bien qu’une vingtaine de personnes m’ont craché sur le torse… Because it’s a thing now ! Inutile de te dire que j’ai eu la crève après. 

karmabonlear

Jean Ranobrac

La fête, ça tient quelle place dans ta vie ?

Je considère Karma comme un personnage bien réel, qui voit le jour pendant la fête. C’est une échappatoire à la dureté de la vie, c’est un moyen de ne pas sombrer dans l’oubli, dans la dépression… C’est mon petit médicament quoi. La fête est un médicament.

Tu as l’impression qu’on fait de plus en plus la fête à Paris ou le contraire ?

Je ne sais pas si l’on fait plus la fête, mais j’ai plus d’alcool dans le sang qu’avant, du coup je suppose qu’il y a corrélation. Mais ce que je perçois de plus en plus dans les soirées queers, c’est leur envie de mixité, leur accueil d’un public plus large…

Et ça vient d’où ça, d’après toi ?

Soit les hétéronormés se perdent en chemin, soit les queers ont développé cette volonté de partage de valeur, et d’envie de partager leur culture. C’est cool. Très. 

Tu vas en after ? 

Jamais, je souffre beaucoup trop en général… 

Ton plus grand fail en soirée, c’était quoi ?

Hum… Je suis tenté de te dire mon maquillage, every fuckin’ time… 

Tu arrives au bar, tu commandes quoi ?

Non chéri, le bar vient à moi, je ne vais pas à lui, trop cher. Du coup je suis pas trop regardante…

Tu peux nous raconter ta plus belle nuit ?

Oulalah.. il était monté 1…. *CENSURE*

Tu es de type qui chope ou qui se laisse choper ?

Je tente des trucs.

Y’a un bar à Paris où il t’arrive de faire la fête comme en club ? 

Les bars c’est vulgaire. Mais peut-être le Bailly.

Le meilleur club actuel pour toi ?

Je suis pas très regardante, encore une fois…

jean-ranobrac-karma

Jean Ranobrac

Le remède qui soigne ta gdb du lendemain ?

Ne jamais avoir de gueule de bois, bam. Next.

Ton QG pour le before ?

Chez la Poutre, avec les copines. 

Ton heure d’arrivée moyenne en boîte ?

1H30-2H, quand il fait beau.

Heure de départ ?

5H30. Eh oéééé. 

Drogue dure ou drogue douce ?

No drogue. 

Ton track de la teuf ?

Quel type de teuffeur seras-tu dans 10 ans, d’après toi ?

Toujours la même connasse, alcoolique, qui fait des grands écarts foireux. Jusqu’à l’os. 

Si tu as des gosses, tu les vois sortir comment dans 20 ans ? 

Beurk, le sexe pour moi c’est sans MST. Merci. 

Un samedi comme un autre, 3 h du mat’, on te trouve où ?

En backstage, mes pieds hors des talons, en train de gueuler : ’Où est mon verre, ma chérie ?’’ Visualise...

Photo cover : Valentin Fabre