Depuis le 14 janvier dernier, l’Hotel Radio Paris affiche complet. Entre une soirée de lancement à La Mano et des émissions organisées en DIY depuis un local trouvé sur le pouce, Jean-Charles Leuvrey, fraîchement débarqué sur la capitale, ne finit ne nous surprendre. Les noms défilent, les émissions s’enchaînent, tout aussi qualits les unes que les autres, Rinse Fm n’a qu’à bien se tenir, la radio fait peau neuve.

hotel-radio

Au côté de dites “super-stars”, de Brodinski au jeune poète Hamza, en passant par Panteros 666, Black Devil Disco Club ou encore Buvette et Pedro Winter, sur Hotel Radio Paris, Jean-Charles Leuvrey invite le talent du moment : alternatif, connu ou moins connu, underground, parfois sale et coulant, jamais trop lisse, le vrai talent made in Paris. À l’occasion d’une Jeudi Minuit spéciale Hotel Radio, on a donc voulu savoir qui se cachait derrière cette gueule d’ange mi-geek, mi-ghetto. Ses toutes premières fois ? Un coeur gros comme ça, et du skate, du skate, du skate !

Premier choc visuel

Je dirais surement une board de skate, j’ai intégré très jeune le monde du skate donc peut-être un board hook ups, visuellement c’était pas fou mais c’était des filles de manga pas très habillées quoi 😃

tumblr_mt6qovOW2a1r34y4ho1_500

Premier cap de vie
Ça a du être le bac, même si j’étais plutôt bon élève je pense que mon amour du skate pouvait paraître plus important que les études

Premier amour
Sarah I, à Reims, elle s’est mariée y a pas longtemps, je commence à être vieux je crois…

Première idole
C’est toujours mon idole d’ailleurs : Mr Andrew Reynolds, un skater pro américain

IMG_0354_copy

Première prière
Non, ça a jamais été un truc chez nous ça

Première pelle
Dans un centre de vacances, j’étais très jeune, les darons bossaient beaucoup donc on allait pas mal dans des spots avec d’autres kids et je crois me souvenir d’une fille là-bas mais c’était un jeu.

Première fierté
Le skate a cette capacité de donner une certaine confiance en soi, via la possibilité de faire certains tricks, donc je pense que ma première fierté c’est mon premier ollie en 94 🙂

Premier bain de minuit
Très très jeune

Premier souvenir d’enfance
Tour de la Crête en bateau avec mes parents

Premier métro
Ma mère vivait a Reims mais pas mon père donc on venait assez souvent

Premières grosses larmes
Sarah I

Première chute
À 11 ans je me suis fait une double fracture du bras, en skate bien sûr !