Dis-moi quelle soirée tu organises, je te dirai qui tu es. Pas bête la guêpe ! Les teufs à Paris pullulent et se multiplient à l’infini. Si certains pestent, d’autres jubilent. Si certains continuent sur leur lancée et cultivent leurs graines plantées depuis quelques années, d’autres se lancent dans l’inconnu, explorent de nouveau venus et prennent le risque de partir sans n’avoir rien vaincu. Mais au moins, ils auront vécu le temps d’un soir et vu ce qu’il y avait à voir !

Il faut du courage pour organiser une soirée, de la bravoure et de solides épaules. Un moral d’acier et un sens de l’organisation et du relationnel sans failles. Pour Robin, du collectif Club Late Music, l’important est de “faire exister” les choses que l’on aime. Voilà pourquoi, avec son pote DJ4D ils ont construit un concept de soirée autour des Internets : la 404 aka la page web qui n’existait pas, samedi soir au Cariatides bar !

16118614_10211909036467347_1065860572_n

Comment on en vient à organiser une soirée ?

Je me suis mis à mixer car je n’entendais jamais la musique que j’aime aux soirées auxquelles j’allais. J’ai intégré le collectif Club Late Music car on partage des goûts et une même vision de la musique avec les autres membres, qui avaient déjà l’habitude d’organiser des soirées. Je ne me voyais pas spécialement organiser des soirées à la base, mais quand on aime faire quelque chose, c’est important de le faire exister. Partager un moment de plaisir.

Le nom et le concept de ta soirée ?

On organise la 404 à deux, avec DJ4D. On s’intéresse à ce que les Internets ont généré comme musique, et aux modes de production et de diffusion qui les accompagne. Le nom vient de «Erreur 404». C’est une page qui est affichée lorsque (la plupart du temps) une page web n’existe pas, quand il n’y a pas de connection. La 404, c’est la musique d’Internet sans Internet.

Le truc que tu préfères dans le fait d’organiser une teuf ?

Arriver à rassembler du monde. Tant en invitant des DJ dont tu aime le son, et que du coup tu as envie de promouvoir, que d’arriver à faire passer une bonne soirée et de faire danser le public. Créer de la connection.

Le truc que tu aimes le moins ?

Le manque de respect et les embrouilles. Le but c’est la convivialité et le partage, mais quelques fois l’excès d’alcool peut créer des tensions, mais ça arrive dans tout ce qui se passe la nuit.

Comment tu construis ton line-up ?

C’est un peu comme mixer, on va chercher à créer une narration. On organise les DJs dans une progression qui, on l’espère, va créer une certaine ambiance à un moment de la soirée. On essaie de se représenter la soirée et de s’imaginer ce que l’on aimerait écouter à ce moment-là.

“Si on avait 1 million d’euros on monterait bien un club qui serait aussi une salle de sport”

La première teuf qui t’a marqué ?

J’avais tourné un clip pour un groupe de punk, les Diego Pallavas, vers 2012. Je les ai suivi ensuite un week-end faire deux dates, c’était pas énorme en quantité de personnes ou de lieu, mais excellent en termes d’ambiance. Je te passe les détails mais on s’est bien marrés. Et tu rencontre des tas de gens. Ce truc de week-end de crew qui va faire des scènes, car ils étaient non-professionnels, je me suis dit que ça devait être un train de vie assez tentant.

En tant qu’organisateur de teuf, c’est quoi ton rêve ultime ?

Trouver des nouvelles manières de penser et diffuser la musique. Personnellement je n’ai pas d’autres prétentions que d’essayer de continuer à faire jouer des artistes que j’aime et faire bouger des paires de fesses avec une clé usb. Mais après si on avait 1 million d’euros dont je sais pas quoi faire on monterais bien un club qui serait aussi une salle de sport.

Ton meilleur souvenir d’une de tes teufs ?

Quand des personnes se mettent à danser torse-poil, tu sais qu’ils passent un bon moment. Au moins t’es sûr que t’as fait ton taff de DJ.

Le dress code de la prochaine c’est quoi ?

Tout ce qui ne craint pas la transpiration fera l’affaire.

L’idole qu’on aimerait y voir ?

Si l’hologramme de 2pac se chauffe à venir, ce sera avec plaisir.

La couleur qui lui correspond ?

Blanc avec des petits trucs écrits en bleu électrique.

L’animal de nuit qui lui correspond ?

Michou


La 404 Party party #0 c’est samedi soir au Cariatides bar dans le 2e.