Le dégif de la soirée Influence, vendredi 5 mai au SALÒ, par… ISHAN.

ishanISHAN

vend. 05 – Influence – Opening (SALÒ)

Pourquoi cette soirée ?
Pour célébrer le retour et l’anniversaire de mon meilleur pote qui rentrait d’une année en Asie, il fallait absolument une soirée mémorable, et on a décidé de donner sa chance à SALÒ pour l’opening de sa nouvelle soirée. On n’a pas été déçu !

17951788_446115825731606_7311001555600902929_n

Le truc qui a rendu la fête unique ?

Tellement de souvenirs, je ne sais pas sur quoi m’arrêter… Voir plein de gens que j’aime tous réunis, tout respirant le bonheur, le chapeau d’anniversaire à la tête. Entendre ma track préférée du moment, Cyanure Dance de I HATE MODELS, passée par DRKSHDW – des minutes tout simplement parfaites. La dizaine de personnes rencontrées à l’aube et avec qui on a vécu un after mémorable (merci au mec qui nous a chaleureusement accueilli d’ailleurs <3) Et puis le happy ending de la soirée, qui porte un joli prénom et qui se reconnaîtra.

À 3 h 33 pétantes tu étais où, tu faisais quoi ?

Sûrement à fond avec ma meilleure pote, tapant du pied près du DJ, tout sourire.

L’artiste qui t’a total retourné ?

DRKSHDW, c’était cool.

Il a bu quoi ?

Plein de bière, un petit vodka Redbull pour repartir de plus belle et deux shots de tequila pour bien finir la soirée.

Le truc qui aurait pu tout gâcher, mais en fait non.. ?

Les 6€ de vestiaire à l’entrée pour poser ton sac… heureusement, ça m’est sorti de la tête très vite !

T’as pécho ?

Chut.

Sur une échelle de 0% à 100%, ton pourcentage bonheur de la teuf ?

Boh, 82% parce que je suis sûr que SALÒ peut encore faire mieux !

Un message à faire passer à quelqu’un ?

Au mec qui a essayé de me pécho mais qui faisait 4 têtes de plus que moi : désolé hein, c’est pas contre toi mais quand mes yeux arrivent là où ils arrivaient, j’ai trouvé ça un peu traumatisant…

Prochain plan de soirée ?

La House of Moda Airlines à la Gaîté Lyrique, vendredi prochain, la soirée à ne pas rater dans ce lieu que j’aime tant.

te

[revenir à l’article “Dégif #44 : la fête et l’oubli du jour d’après“]