Le dégif de la Dynamicale #9, dimanche à la Station-Gare des mines par… Aurore.

aurore2AURORE

dim. 07 – Dynamicale #9 (La Station)

Pourquoi cette soirée ?

Parce que mater les élections en famille avec mon beau-père filloniste c’était juste pas possible.
Parce que je ne loupe jamais une Dynamicale.
Parce qu’amour et paillettes.
Parce qu’il ne pleuvait pas.

18318323_10154820356778821_1470508353_o

Le truc qui a rendu la fête unique ?

– Quand un pote a eu la brillante idée de parier des bières au ping pong. J’ai un secret très bien gardé : je suis super bonne (au ping pong)(lui aussi). Du coup on s’est fait arroser toute la soirée.
Je compte donc passer l’été à la Station à gagner au tennis de table et à me faire payer des coups gratuits. Destination ? Le Paradis.

– Quand la télé derrière le bar a buggé à trente secondes de l’annonce des résultats et qu’on a loupé un moment historique. Trô triste.

À 3 h 33 pétantes tu étais où, tu faisais quoi ?

Je rêvais d’un monde où la Station resterait ouverte jusqu’à six heures du mat’. Nan sérieux j’étais tellement frustrée que ça s’arrête à 2h30 que j’ai fait partie des relou.e.s qui y croyaient encore alors que les mecs avaient déjà tout débranché depuis vingt minutes “Vous êtes sûrs que vous avez fini ?” “Heu bah oui, y’a plus rien là, tu vois?” “nan mais vous êtes VRAIMENT sûrs ? Je peux vous aider à rebrancher si vous voulez”. Sans succès.

L’artiste qui t’a total retourné ?

Je suis une fan de Crame (et de Reno mais je sais pas où il se cachait). Bon, il a joué un peu trop tôt et y’avait pas grand monde mais c’est quand même toujours un plaisir.

Elle a bu quoi ?

De la bière gratuite.

Le truc qui aurait pu tout gâcher, mais en fait non.. ?

Si MLP avait été élue présidente je pense que ça aurait un peu plombé mon déhanché.

T’as pécho ?

J’ai failli. Puis j’ai changé d’avis.

Sur une échelle de 0% à 100%, ton pourcentage bonheur de la teuf ?

89%. Les 11% restants c’est parce que j’avais l’espoir fou de tomber amoureuse. Sans succès bis.

Un message à faire passer à quelqu’un ?

Toi la magnifique jeune femme avec ce petit haut noir moulant à col roulé qui dansait comme Nefertiti : sache que tu as failli virer ma cuti.

Ha et les filles de Paillettes d’Amour : je ne vous en veux pas d’avoir volé mon nom de parti politique (De l’amour et des paillettes pour 2022, ça sonnait bien non ?). D’ailleurs je veux rejoindre le collectif. Je sais où vous trouver.

Prochain plan de soirée ?

House of Moda à la Gaieté Lyrique le 12 mai. Ca me fait penser qu’il me reste quatre jours pour me procurer un costume d’hôtesse de l’air.

jty

[revenir à l’article “Dégif #44 : la fête et l’oubli du jour d’après“]