Les toilettes d’une fête sont souvent le théâtre d’abominations sans nom. On y découvre des textures irréelles, des effluves à vous tordre le ventre en deux, des restes d’on ne sait pas quoi qui vient d’on ne sait pas où… Mais parfois on y découvre un pochetard oublié. Et ça c’est cool.

Ce week-end, nos reporters d’un soir ont écumé le meilleur des nuits sauvages de la capitale :

  • Yannis s’est fait avoir par une meuf à la Hara Kiri
  • Charles a fait une rencontre improbable à la Distrikt
  • Romain est passé à ça d’un plan à trois dans les toilettes du Cabaret Sauvage
  • Morgane est allée à la soirée Disco Disco et a dansé le… disco
  • Vincent n’a pas su combler une jeune fille sur le dancefloor de la Trou aux Biches
  • Maria nous raconte plein d’anecdotes marrantes ainsi que la soirée Pardonnez-Nous
  • Quentin a tout donné à la Exil Factory
  • Lisa et Clément nous racontent la Coucou !
  • Sébastien a fait un truc bien dégueulasse au Glazart

YANNISYANNIS

“FRÉNÉTIQUE”

samedi 3 fév. / Happy Harakiri (Bobigny)

Décline ton identité

Moi c’est Yannis, 28 ans, fier de mon âge et accessoirement barman/serveur chez The Beast, méchant resto de viande fumée à République.

27356315_2063439730563454_7251712217459288828_o

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

J’dirais un bon 17/20. Je suis allé en after à l’event organisé par la Dynamiterie dans un gros hangar dans le 93 de 3h à 12h et c’était ouf. Le son était mortel du début à la fin, le dancefloor était rempli de bonnes vibes. Je crois que j’ai dansé 8 heures d’affilées donc en un mot j’dirais soirée FRÉNÉTIQUE.

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

Probablement cette meuf qui gravitait autour de moi sur la piste. On a fini par s’embrasser un nombre incalculable de fois, à danser ensemble, à se tourner autour très concrètement pendant un bon moment, jusqu’à ce que je lui susurre à l’oreille le fait que je la trouvais bien sexy et qu’elle me réponde avec un grand sourire “Merci toi aussi mais j’suis lesbienne!”. Ça a calmé mes ardeurs mais je l’ai remerciée pour les baisers et j’ai tracé ma route.

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

Je me suis bien marré sur le fait que mes potes et moi on a cru toute la soirée qu’il y avait comme des fuites d’eau au plafond parce que le sol était jonché de marres, mais c’est seulement une fois rentré qu’on réalisé que c’était que de la bière en fait, mais genre énormément de bière.

La track mémorable de la soirée ?

Si j’avais sorti Shazam, ç’aurait été pour quasiment toutes les tracks, alors j’ai préféré kiffer l’instant présent sans vraiment savoir ce qui se jouait. Je sais juste que la qualité du son était au rendez-vous et que les beats étaient très très classes.

La personne croisée qui t’a marqué(e)?

Sans hésiter le mec super high qui dansait comme un dingue juste devant l’urinoir et qui occupait le spot pendant une éternité par la même occasion. Personne ne l’a arrêté tellement c’était drôle, big up à lui.

" - L'instant où j'ai réalisé que la meuf lesbienne ne faisait que de me teaser."

” – L’instant où j’ai réalisé que la meuf ne faisait que de me teaser.”

charlesCHARLES

“Chaleureuse”

vendredi 2 fév. / Distrikt Paris (Secret Spot)

Décline ton identité

Mon surnom est SHYV3R, j’ai 21 ans et je dis que je suis DJ.26168773_1988247094731788_8321987294045256127_n

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

Je mets 16 à la soirée pour le son, l’ambiance et le lieu ! En un mot “Chaleureuse”.

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

Mon meilleur souvenir est lorsque je suis tombé par hasard sur un couple que j’ai rencontré il y a deux ans au Neopop Festival au Portugal. C’était tellement improbable que ça m’a marqué ! J’ai passé une grosse partie de la soirée avec eux ensuite ! Génial !

Le track mémorable de la soirée ?

Pas de track en particulier, mais le set de Varhat était ouf ! Il nous a retourné !

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

Bon franchement le moment qui m’a fait le plus rigoler c’est quand j’ai vu mon pote derrière le DJ en backstage alors qu’il n’avait aucune raison d’y être aha.

La personne croisée qui t’a marqué(e)?

Le mec qui dormait sur les fauteuils à l’extérieur et qui parlait tout seul… Il était bien lui aha, j’ai essayé de communiquer mais il m’a pas capté je crois…

" - Mes potes et moi dans le son."

” – Mes potes et moi dans le son.”

romainROMAIN

“Arrachée”

vendredi 2 fév. / Primaire (Cabaret Sauvage)

Décline ton identité

Romain, 25-30 ans, cireur de dancefloor bénévole.

26993350_152261502234603_3974062211119005404_n

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

16/20. Motivé à l’arrache malgré la fatigue et un bide plâtré de crêpes (chandeleur rules). Un lieu toujours cool malgré la sono à l’arrache, les transitions de Mézigue comme d’hab, à l’arrache, les potos comme d’hab, arrachés. J’te fais pas une fresque, t’as compris le mot.

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

Les souvenirs sont flous, j’étais pas moins déboité que mes fratés. Des meufs vraiment canons, des fessiers indécents, un regard croisé dont j’me souviens encore 2 jours après… La tentation est grande mais dilemme de trentenaire, que faire quand tu te retrouves à une soirée où les meufs ont dix ans de moins que toi ? Vu mon état j’ai préféré faire dans la sobriété, fermer les yeux, danser, rentrer chez moi et lire Spinoza. Ou pas.

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

Un couple croisé juste avant qu’ils s’enferment aux toilettes. J’me montre intéressé, la meuf interroge le mec du regard, refus catégorique. Sans rancune je comprends, moi non plus j’aurais pas voulu la partager, une beauté !

La track de la soirée ?

Un classique rock, j’me souviens plus lequel là. Incongru, mais bizarrement c’est bien passé. Le talent de Romain Play, sûrement. Sinon j’me suis écouté Royer – Tough Questions en fumant le zder qui m’a couché, et Morning Thea au réveil pour repartir voir Kenny Dope et les mémés

La personne croisée qui t’a marqué(e)?

Mon pote Antillais, beaucoup trop rhum arrangé. Une pépite ! D’ailleurs un petit désolé aux meufs à la caisse et aux vestiaires, à Pam, aux gens qui faisaient la queue et à tout autre personne qu’on aurait pas respecté. Vous aussi sans rancune j’espère.

" - Ce même pote que je retrouve à un moment, sourire aux lèvres, des hématomes au nez et aux paumettes. - Bah ma gueule qu'est-ce qui t'es arrivé ? - J'en sais rien, j'crois que j'me suis vautré (eeeeet rebelotte 5min après)..."

” – Ce même pote que je retrouve à un moment, sourire aux lèvres, des hématomes au nez et aux paumettes. – Bah ma gueule qu’est-ce qui t’es arrivé ? – J’en sais rien, j’crois que j’me suis vautré (eeeeet rebelotte 5min après)…”

morganeMORGANE

“Rythmée”

vendredi 2  fév. / Disco Disco (Yoyo)

Décline ton identité

Donc moi c’est Morgane, j’ai 18 ans et je suis en licence de mode, textile et management.27021812_1544755448935348_4024633366318878882_o

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

La soirée était plutôt cool ! Je dirais 15/20 et le mot serait ” rythmée “.

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

Le souvenir que je garderai c’est lorsque avec tous mes potes on s’est enfin retrouvés devant la scène. Tout le monde avait des paillettes sur son visage, une perruque disco ou encore un serre-tête à antenne pailleté. À ce moment là on s’est racontés ce qu’on avait fait juste avant (certains étaient au carré VIP, d’autres ont fait des rencontres marrantes…) le tout en dansant d’un rythme effréné.

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

Il y avait ce type complètement bourré qui se baladait avec plein de ballons et qui n’arrêtait pas de vouloir engager la conversation avec absolument toute personne étant à moins d’un mètre de lui. Il avait le visage entièrement couvert de paillettes, une vraie pépite.

La personne croisée qui t’a marqué(e)?

La personne qui m’a le plus marquée c’était la maquilleuse, elle était beaucoup trop cool. En même temps qu’elle me maquillait, elle me posait des questions sur moi. À chaque fois qu’elle trouvait elle-même la réponse, elle rajoutait encore plus de paillettes. J’ai bien cru qu’elle ne s’arrêterait plus !

" - Mes potes et moi quand on s'est retrouvés."

” – Mes potes et moi quand on s’est retrouvés.”

vincentVINCENT

“Chaleureuse”

samedi 3 fév. / Trou aux Biches (La Java)

Décline ton identité

Je n’ai pas de surnom. Je me donne 35 ans en société. Et je prétends être acteur.

Capture d’écran 2018-02-05 à 18.30.43

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

J’ai passé une super soirée, comme d’hab. 17/20, c’est mérité. Un mot… Chaleureuse ! L’orga et les DJ généreux, comme toujours, des gens cool et sociables. Et il faisait chaud sur la piste !

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

Je vous expliquerai pas tout, mais je garde une chouette rencontre en tête. En soirée électro, je fais très souvent de belles rencontres qui peuvent porter sur de réelles amitiés. Il y a une ouverture d’esprit et une générosité magiques qu’on ne retrouve pas ailleurs. La musique y est pour beaucoup.

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

Dès que j’arrive sur la piste, je me fais aborder par une jeune fille de 20 ans qui semblait avoir un grand besoin d’affection… que je pouvais pas totalement combler.

La track de la soirée ?

Little By Little, de Lane 8. Mais ça, je crois que c’était sur Radio FG pendant l’apéro.

La personne croisée qui t’a marqué(e)?

Cf. la troisième réponse. Bon allez, je lâche juste un mot : tendresse.

" - Quand tu récupères la casquette à laquelle tu tiens trop après avoir perdu de vue la personne qui te l'avait «empruntée»."

” – Quand tu récupères la casquette à laquelle tu tiens trop après avoir perdu de vue la personne qui te l’avait «empruntée».”

mariaMARIA

“Enflammée”

vendredi 2 fév. / Pardonnez-nous vers l’infini & au-delà le deux février (Cave Lechapelais)

Décline ton identité

Maria, j’ai 27 ans, parfois on m’en donne 35, parfois 25.
26196302_1280361552064442_6206246794179367914_n

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

J’ai passé une très bonne soirée dans le peu de souvenirs qu’il m’en reste, mais je dirais un bon 15/20. Pour la décrire simplement : enflammée.

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

Un de mes souvenirs anecdotiques, c’est surtout le début de la soirée, quand il n’y avait pas encore beaucoup de monde. Y’avait deux salles, la scène et le bar avec un coin pour se poser. La scène était assez psychédélique parce qu’il y avait juste un putain de tas de fumée, deux chaises qui se battaient en duel et les premiers fêtards déjà bien abreuvés. Et nous errions, à la découverte de l’endroit et de son ambiance. C’était assez marrant.

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

Rien dans la soirée car j’étais bien trop saoule pour m’en souvenir. Par contre j’ai plein d’anecdotes de mes autres soirées si vous voulez : la fois où j’ai pris un Uber en étant bourrée, je donne la mauvaise adresse, je décide de marcher, je me perds, je reprends un Uber et je redonne la même adresse… La fois où j’ai confondu une nana avec mon ex et que j’ai voulu imiter sur elle une scène de levrette. La fois où je sors de teuf avec mes potes, avec une cheville foulée dans la soirée, et que mes potes “empruntent” un chariot de supermarché et me font rouler dessus à la Jakass…

La personne croisée qui t’a marqué(e)?

Par contre je me souviens d’une femme, sublime. Elle avait une magnifique coupe afro/ cheveux bouclés, un haut tout en couleur qui remontait sur son nombril, une espèce de pantalon patte d’éléphant, des chaussures compensées, et surtout, elle dansait comme étant possédée ou simplement libérée par la musique, elle était très belle à voir.

" - Ce qui me reste en tête : de la fumée. Les corps se mêlaient sans se voir et c'était agréable de passer outre nos à priori sur les gens, et de simplement profiter de la musique et de l'énergie de chacun !"

” – Ce qui me reste en tête : de la fumée. Les corps se mêlaient sans se voir et c’était agréable de passer outre nos à priori sur les gens, et de simplement profiter de la musique et de l’énergie de chacun !”

quentinQUENTIN

“À refaire”

samedi 3 fév. / Exil Factory (Nanterre)

Décline ton identité

J’ai pas de surnom on m’appelle Quentin. J’ai 23 ans et je suis en fin d’études.

26685395_346554472419872_6996575943370027707_o

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

Je donnerais 15/20. C’était une bonne soirée, que ce soit au niveau du public, du son, des artistes ou de l’orga. Mon petit coup de coeur pour Lacchesi qui m’a épuisé avec son set de 5h.

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

Ce moment où tu retrouves tes potes au milieu de la piste et que tu veux tout niquer en faisant des moves de dingo et en t’en battant les couilles de tout ce qui t’entoure. C’est ce genre de moment qui t’épuise mais te fait du bien et montre à quel point tu kiffes ta soirée.

La track de la soirée ?

Je suis un gros fan de son et pour moi ça restera le moment où Lacchesi a passé Gijensu – Hyperlight, il me fait triper très très sale.

La personne croisée qui t’a marqué(e)?

Je dirais pas une personne mais plutôt un groupe de personnes : ceux qui sont bien tout devant et qui niquent tout. C’est toujours les meilleures rencontres et les plus passionnés. Des personnes que tu connais pas et que tu reverras pas forcément ou même d’autres que tu as déjà croisé en soirée et qui sont aussi fous que toi, ça fait plaisir.

" - Ce moment où t'es au top de ta forme et le son que tu kiffes passe, tu sais que tu vas tout donner pendant les 5 prochaines minutes en en prenant plein les oreilles."

” – Ce moment où t’es au top de ta forme et le son que tu kiffes passe, tu sais que tu vas tout donner pendant les 5 prochaines minutes en en prenant plein les oreilles.”

lisaLISA

“ÉLECTRIQUE”

vendredi 2 fév. / Coucou ! (Le Gambetta)

Décline ton identité

Croustilune, 22 ans, spécialiste du shlag-swag.
Capture d’écran 2018-02-07 à 14.41.07

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

18,02/20 – C’était vraiment énorme, l’ambiance et la musique étaient trop cool. C’était ÉLECTRIQUE.

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

Quand on a pu rentrer à l’intérieur après cette longue queue, une espèce d’adrénaline d’entendre vraiment bien la musique et de découvrir tout ce monde.

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

En partant de la soirée, on a vu un mec qui titubait dans la rue, seul, qui n’arrivait pas à marcher. Il allait traverser la route. Là on s’est tous arrêtés deux secondes et on a retenu notre souffle. On était sur le point de partir en courant pour le stopper. Finalement il s’est arrêté au passage piéton.

La track de la soirée ?

Le mix de Moesha 13 De La Chicha Pour Mes Gadjis purée c’est incroyable c’est vraiment le futur.

La personne croisée qui t’a marqué(e)?

Un mec qui faisait l’amour avec un poteau juste devant la scène c’était vraiment exceptionnel.

" - Ce gif décrit l'ambiance dans le RER du retour."

” – Ce gif décrit l’ambiance dans le RER du retour.”

clémentCLÉMENT

 

vendredi 2 fév. / Coucou ! (Le Gambetta)

Décline ton identité

Clément mais “sur les réseaux” c’est Accoudoir. J’ai 24 ans et j’étudie l’archi d’intérieur et le design. À côté je fais de la scénographie pour des soirées cool de Polychrome ou du set design avec des copains.Capture d’écran 2018-02-07 à 14.41.07

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

J’ai passé une super soirée genre 18/20 mais je n’aurais pas un seul mot pour la décrire ; j’ai pu embrasser et discuter avec mon ami Reno que j’adore et que je n’avais pas vu depuis un bail (c’est lui qui organise la soirée, entre autre).

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

Je garderais en mémoire le début du set de Sentimental Rave quand on s’est tous précipités pour l’entendre. Et du coup, ça m’amène à répondre à la question suivante.

La track de la soirée ?

J’ai adoré que Soraya (aka Sentimental Rave) ouvre son set par un morceau de Keny Arkana, c’était hyper habile et totalement génial !

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

Je me souviendrai pour toujours de mon copain Sam qui s’est jeté sur une Mini Cooper (stationnée) en se prenant pour un ninja ! J’ai eu peur mais j’ai tellement ri !

La personne croisée qui t’a marqué(e)?

Je crois qu’outre Sam et son ivresse diabolique, je peux surtout me souvenir d’avoir passé du temps avec mes copains. Je viens de rentrer à Paris après quelques mois d’absence et ça m’a fait du bien de les voir, ils sont beaux !

" - Mon pote Sam et son ivresse diabolique."

” – Mon pote Sam le ninja.”

sebastienSÉBASTIEN

“Mitigée”

vendredi 2 fév. / Rive Droite Records invite Tripalium Corp (Glazart)

Décline ton identité

Sébastien 25 ans, ingénieur et futur compositeur (inch’allah).

27164511_1782224961809296_6240603528696793092_o

T’as passé une bonne soirée à combien sur 20 ? Le premier mot qui te vient à l’esprit ?

Je suis allé au Glazart en sortant du restau, alors que j’avais bu un bon litre de blanc, pour retrouver des potes et m’ambiancer un peu pour un vendredi soir. Globalement je mets un 14/20 parce qu’un des artistes a failli m’endormir.

En un mot : mitigée

Si tu pouvais garder un seul souvenir de cette soirée ?

Un bon souvenir de cette soirée, c’est de retrouver par le plus grand des hasards, des potes qui étaient avec moi en école d’ingé à Besançon.

La track de la soirée ?

Malheureusement je n’étais pas en état de Shazamer quoi que ce soit ce soir là !

T’as pas une anecdote absurde / cocasse / croustillante ?

Pour la petite anecdote (un peu sale) : j’ai dégobillé dans un urinoir et j’ai nettoyé à la mano pour ne pas le boucher.

La personne croisée qui t’a marqué(e)?

21126196_10155744161486133_5233809604596465664_n

” – Moi pendant la soirée (sauf que je n’ai pas de moustache).”

Mes potes qui dansent n’importe comment quand ils arrivent à tenir debout et cet homme qui m’a payé un shot pour le plaisir.

 Cliché pris par Jeremia Boulanger à la Trou aux Biches