Chaque semaine, Heeboo te fait le débrief gif du weekend. Et on ne déroge pas à la règle de la bonne grosse fête : retour de vacances costaud, séjour en Corse plein de joie, beer-pong jusqu’à l’aube, danse non-stop ou bien festoche de rock avec amour… Ne nous demandez pas pourquoi on a de (grosses) cernes depuis hier…

AdelineAdeline

Petit retour de vacances en grandes pompes avec une fenêtre cassée et une envie de fête pas croyable. Un samedi soir à écouter les voisins dans un silence des plus profonds. Parce que le nouveau samedi, c’est dimanche. Et dimanche, c’est À La Folie. Par habitude ou par principe. No importancia. C’est la Dis-Moi Oui. Et perso, je dis oui à tout. Petit before chez les copains retrouvés. Dimanche 00h (en fait c’est déjà lundi), un peu tard pour bouger. Ouai, ‘fin c’est l’été. Quelques bières lestement rincées à 30 mètres de la porte, deux trois Spritz et Pastis commandés l’esprit léger, filles et garçons checkés du bout du nez, même pas le temps de se dandiner que les platines se font ranger. The Man Inside Corrine et quelques éclats. On cherche déjà l’after. Non non non. Demain c’est boulot. Salut les cocos. Mamadou arrive dans une belle Merco, j’ADIOR.

Teuf

 Lily

Jack your body, nous chantait Steve “Silk” Hurley. C’est donc ce que j’ai fait dans la nuit de vendredi. Direction le Concorde Atlantique vers minuit pour aller savourer les derniers instants de la saison Crazyjack. La soirée de closing s’annonçait plus épique que jamais. Baby Ford dans le line-up, zéro déconne ! Il nous a offert trois heures de set terriblement dansantes qui m’ont fait fuir seulement à l’aube. Après être rentrée à vélo dans Paris vide, sous les belles lueurs du matin, une petite sieste avant d’aller à l’open air des Buttes Chaumont rejoindre mes copains. Never stop dancing -or it’s boring !

dance

Laure

Samedi, direction Rock en seine. On se déplace de concert en concert, la chaleur est avec nous et la bière coule à flot. La journée se déroule à la perfection et on a l’impression d’avoir à nouveau 16 ans. Mais c’est à 23h que le festival commence VRAIMENT, quand Massive Attack enflamme Rock en Seine. Leurs morceaux transportent à tel point que tu pries pour que le concert ne s’arrête jamais. Et Massive Attack n’a pas fait que chanter au festival Rock en Seine. En arrière plan, un écran géant diffuse des messages philosophiques et politiques, en français.giphy

 

VictoriaVictoria

Week-end paradisiaque sur la petite île de Corse. Les doigts de pieds en éventail sur le tableau de bord tout en écumant les plages de la côte sous un doux air musical du nouveau Frank Ocean : une merveille ! Une fois la voiture stoppée à l’ombre d’un châtaignier, la table de camping déployée et la Bose allumée, c’est l’heure de l’apéro. On danse, on chante, on mange, on boit et le paysage nous coupe le souffle. La bonne ambiance, les copines qui rient au éclat. C’est bien les vacances 🙂
giphy (1)

MaxMax

Vendredi soir, petit passage au Nuba pour assister au délicieux DJ set trap du duo Flechette qui a fait du sale, mamène : l’occasion également de se faire surprendre par des shows de drag queens quelques peu originaux (note à soi-même : toujours bien lire la description d’un event avant d’y foncer tête baissée). Après un petit dodo sous une fraîcheur ambiante de 78 degrés, la journée s’annonce belle avec la préparation d’une bonne teuf jardin BBQ double merguez rhum coca double tranche de spliff, à l’ancienne, dans le jardin du bon pote. Les gens sont de bonne humeur, la boisson coule à flot, je prouve ma supériorité au beer-pong (lol, les vrais savent) et le jour se lève un peu trop tôt, et sans prévenir, l’enfoiré. Fin de la fête. C’est l’heure de dormir deux heures avant d’aller chercher un bon DoMac et décéder officiellement dans son canapé comme la plus grosse loque possible ever. Vivement lundi que je puisse me repo… ah mais non.

giphy (2)