Chaque semaine, Heeboo te fait le débrief gif du weekend. Et encore une fois, la team n’a pas chaumé… Grosse soirée au 6B, petite murge à la mythique Plage du Glazart ou soirée qui finit un peu trop tard en plein jardin : quand on a pas de vacances, impossible d’y aller de main morte.

KillianKillian

C’est dimanche, il faut chaud, j’ai envie d’un Mojito. Alléluia : ma pote débarque avec tout ce qu’il faut. Un verre, deux verres, trois verres, c’était pas trop l’heure de l’apéro. OUPS.  Mais on a pris le coup de mains : ils sont de-li-cio-so. Et puis pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? En plus, ça tombe bien, demain c’est férié. BON, alors, on fait quoi maintenant ? On va à la plage ? CHAUD ! Le Glazart nous accueille à nouveau. Ça tape du pied, ça s’enfonce, ça papote, ça ensevelit ses amis dans le sable. HUM-HUM, mode insup’ ON. Il fallait au moins ça pour oublier que les vacances cette année ne seront qu’au travers de mon fil d’actualité.

 Lily

Week-end soyeux comme l’anniversaire du 75021, soit le nouvel arrondissement de la fête parisienne, au 6B. Comme chaque année, le 15 août est festif du côté de Saint-Denis. Pari réussi ce samedi avec une journée les pieds dans le sable bien remplie : 3 scènes en exté’, prog’ éclectique, line-up léché. Mention spéciale pour AZF qui -comme d’hab’ – a tout donné. Après quelques 6 heures à danser au milieu d’une faune aussi riche que variée, j’ai pris le RER du turfu qui lie le quatre-vingt zeutré à Paris Nord en 5 minutes top chrono pour retrouver mon lit. Dimanche après-midi, j’ai rejoint mes potes, toujours en after, prêts pour enchaîner avec la Wonder… J’ai gentiment décliné, parce que le repos, c’est la santé.

Laure

Dimanche soir, le thermomètre annonce 27°. Alors direct, sans trop réfléchir, on pense à la Plage du Glazart ! Nuit Sweat Lodge turns 10, un line-up à ébranler les esprits : ça va envoyer du lourd sur la plage ! On est venu pour s’évader, le son était au rendez-vous et on a pas vu le temps passer. On quitte la plage à 5h30 avant de voir le jour se lever, les jambes pleines de courbatures en ayant tout donné dans le sable … et après avoir évidemment bu “le verre de trop”. Mais même pas peur, demain, c’est férié…

crane

MaxMax

Après un vendredi soir qui n’a pas été des plus reposants (bosser jusqu’à 6h du matin n’est pas toujours une bonne idée), l’envie irrésistible et inexplicable de se fatiguer davantage a alors pointé le bout de son nez : et si on faisait une bonne grosse teuf dans son jardin ?! MAIS OUI ! On tond la pelouse, on appelle les frérots/sœurettes et on s’en va se ruiner faire les courses : quelques heures plus tard, le nécessaire est acquis pour créer un nouveau club dans son fief du 77. Les potos se pointent, le DJ ramène son matos, les compétitions de beer-pong commencent à devenir intéressantes, le barbecue fume et la vieille pot de voisine hurle son mécontentement. Que nenni : nous avons tenu jusqu’à 10 heures du matin avec un peu de sang dans notre alcool. Y’A QUOI.

party