Chaque semaine, Heeboo te fait le débrief gif du weekend. Teuf bretonne et son de fou ? (Trop) GROSSE bringue au bar d’en bas et tu ne te rappelles PLUS DU TOUT du moment ultime où.. tout a vrillé ? Trois contrôles de police, bim bam boum, les mains sur la tête ? Ta première au Rex, mais cette fois-ci, derrière les platines (ouai ouaiiiii) ? Big blanc de ramasse, mais d’après ce qu’on t’a dit, la soirée était “ouffissime” ? Il s’en est passé des choses au cours de ce LONG week-end ! Et sur Heeboo, on vous dit TOUT sur TOUT !

JC

Retour en terres bretonnes. On attaque la houle à base de Delirium et de course de drone sur un air de micro. Blunt roulé on est paré pour la Boom Boom Boom (I want you in my room). Direction le Jardin Moderne à Rennes, on refait le match du top 14 avec son bain de supporters. Rhum terminé, barrières passées, warm up avec du gros son Dub, rapide passage à la scène Dn’b puis on s’installe face aux basses pour un set tech. Seatoc Mass déploie, Abile frétille puis petit back spin pour dire que c’est déjà fini. Il n’est que 4h, gros poulet frites pour mieux repartir !

JC_degif3

LouLou

Samedi double anniversaires dans la bande. Glazart, Concrète puis BP, pas l’temps d’niaiser ! Pour les plus téméraires un retour au Glazart. Trois clubs et trois contrôles de police plus tard (oui, oui), il est temps de rentrer, la boucle est bouclée. Eh oui, le gang des ramasses a encore frappé.

taylor-swift-goes-punk

AubryAubry

Samedi soir je passe dans le booth vieux de 30 ans, met mon premier disque et ferme les yeux. Il est 5h, j’entame le closing et deux heures de stress, d’adrénaline, de bonheur et de sentiments mêlés. 7h, dernier disque, le Rex Club ferme et enfin le repos du guerrier.
téléchargement

MaxMax

Vendredi soir, c’était direction le Zig Zag pour une soirée étudiante. Oui, vous avez bien lu : « Zig Zag » + « soirée étudiante », c’est le genre d’addition qui donne des résultats chelous. À vrai dire, je ne savais pas exactement ce que je foutais là mis à part que des copains y mixaient, que la tête d’affiche Uppermost est le genre de mec cool à voir et que l’on ne peut refuser de l’alcool gratuit et à volonté.  Au final : assez peu de souvenirs de la fin de soirée si ce n’est un trou dans le pantalon, une bouteille d’Absolut dans mon sac à dos et des snaps de moi et mon pote en train de monter le son dans un Heetch, sans respect, à 5h30 du matin. Sale histoire.
travolta

Laure

Ce samedi soir au programme c’est Le Badaboum. Pourquoi ? Surtout parce que c’est gratuit avant 1 h du matin ! Alors pour s’ambiancer avant d’y aller, on va boire quelques shots à l’Esprit Chupitos. Sauf qu’après 6 “Chats-bites”, 4 “Top Less” et 2 “Bifles” il est 00h50 et on attend encore la tournée de “Cunnilingus”. FAIL. Cul sec et c’est partie pour un sprint en direction du Badaboum. J’arrive enfin à destination, au bout de ma vie (et au bord du vomi)  et le videur qui me dit “désolé il est 1h10, c’est payant maintenant !  #alcoolismequandtunoustiens.

tumblr_inline_mmsx76qpm61qz4rgp

VictoriaVictoria

Je t’aime un peu, beaucoup, À La Folie. Bonne Nouvelle, c’est le collectif Bonne Nouvelle au manettes ! Les gens ont le sourire aux lèvres, de la musique qui flotte à chaque coin, c’est bien le 21 juin, Fête de la Musique. Mon spot cette année, le parc de la Villette, une vodka redbull dans le biberon, sans oublier le p’tit ch***on.

giphy (1)

KillianKillian

Parti pour ne pas sortir, j’me suis dit « va pour un p’tit verre, mais Killian c’est tout !». Badaboum gratuit sur liste avant 1 h ? Oups, j’me suis inscrit, mais juste au cas où. Finalement, après (beaucoup) plus qu’un verre et (beaucoup) trop de shots, on se pointe comme des fleurs.  « Vous étiez sur liste avant 1 h, il est 3 h heures » nous dit le videur. Voilà, voilà. Bah tant qu’a faire… on est déjà là ! Et ce qui devait être juste un verre, s’est finalement transformé en… une soirée jusqu’à l’aube. Merci les copains. #traquenard

giphy

 

AdelineAdeline

Fêter ses “un an” de boîte et assister, impuissante, à son propre traquenard. Partager une planche à 8 et se retrouver à taper du poing sur le comptoir du bar La Petite Porte, du Get 27 au vodka-grenadine, en passant par toutes les autres couleurs de shooters, et de .. teint. Omettre de se souvenir des incessants balayages de rue, curling à tous, et improviser un apéro à 1h du matin. Atterrir au Badaboum par, presque, le plus grand des hasard. Rater Erol Alkan et Louise Chen. Manquer de régurgiter sa Corona sur les baskets d’un inconnu. Et émettre le premier “alleeeezzzzz lààààààà” de toute son existence. Non, là on blague. Oups.

giphy