On sait on sait, “il ne faut pas se fier aux apparences”. Ou plutôt devrait-on dire “il ne faut pas se fier qu’aux apparences”, car oui, celles-ci sont quand même pleines d’importance. Et si la nuit, tous les chats sont gris, il n’y a pas que notre amour pour la fête qui nous réunit dans l’obscurité. On a tous un petit quelque chose qu’on a pris en regardant quelqu’un d’autre, un détail stylistique qu’on voulait unique et qui nous rend à la place tous identiques, parce que dans le club aussi, la mode fait des victimes.

Un samedi comme un autre, en allant prendre ma dose de basses bien dark et d’ambiance atypique dans un endroit secret & sous-terrain en banlieue, je me suis laissée aller à contempler mon entourage. Là-bas, observer les gens c’est un peu comme feuilleter le lookbook des prochaines tendances de prêt-à-porter. Sûrement à cause de ce côté “lieu privé”, “guest list only”, où chaque +1 se ramène club-sappé comme jamais. Après être allée chercher ma cons’ au bar improvisé, comme toute personne sensée, j’ai commencé à me laisser danser (c’est toujours la musique qui t’attrape bébé). Et là, devant les barrières,il m’est apparu, lui, l’homme en short. Et pas n’importe quel short ! Celui que ta grande tante t’avait offert en 2003 lors d’un vide-grenier parce qu’elle s’en débarrassait. A l’époque, le petit modeu qui dormait déjà en toi avait bien senti le coup foireux et s’était exclamé “non, hors de question, je le prends”. Oui, tu as deviné, on parle bien ici DU fameux short Adidas des années 80.

0a5a_3

Ce soir là, je l’ai regardé danser, cet énergumène à moitié nu, bandes réfléchissantes en haut des cuisses, rangers aux pieds, et j’en ai oublié où j’étais l’espace d’un instant. Croyant assister aux répétitions du prochain marathon de Paris, j’ai compris que lui, était du genre à lâcher toute sa vie en foulant le sol très fort, en tapant sur ses soucis.

Le short en hiver, mais pourquoi ?

Tout d’abord, il a plusieurs déclinaisons, et on le porte pour différentes raisons : déclinaison sportive, comme ce classique de la décennie 80’s kitsch, déclinaison chic sous trench avec grandes chaussettes, déclinaison choc d’un pantalon coupé maison, un peu trop au dessus du genou. L’inspiration vient autant des allures Burberry que du DIY Vêtements, d’un fac-similé d’athlètes aux clones de soldats. Sûrement sorti des placards avec le revival mode des années passées, son retour a certainement également beaucoup à voir avec la tendance rave ukrainienne que tout l’ouest Européen expérimente en se frottant joyeusement les mains.

sh15

Le short en hiver ? Qui donc ?

Le côté sportif et militaire de cet habit donne envie de dire quelques mots sur ceux qui le portent encore, une fois l’été terminé. Le short en hiver, tu le mets car tu n’as pas peur d’avoir froid, parce qu’en fait, tu t’en fous des degrés (quand ils sont ailleurs que sur une bouteille de vodka). Mais c’est loin d’être une simple question de température. Le short en hiver est porté par quelqu’un qui n’a pas froid aux yeux, n’a pas peur d’oser, d’essayer, quitte à se ramasser. Le short en hiver est audacieux, courageux, déterminé et assumé. Ni porté par les frileux, ni par les froussards, le short en hiver, c’est l’outfit qui s’installe en première ligne de ceux qui n’ont -vraiment- peur de rien, un peu comme ceux qui allaient au lycée en tee-shirt en février, tu te souviens ? Les danseurs en short sont sinon les meilleurs, sinon les plus motivés, ceux qui sont encore en train de taper du pied quand les lumières se rallument le matin et qui partent ensuite en after avec leurs copains. Ça ressemble à un geste démesuré et inadapté, mais franchement, qui reste dehors l’hiver de toutes façons ? On sait très bien qu’une fois à l’intérieur il y a du chauffage partout & qu’on peut, du coup, quasi rien mettre sous nos manteaux. Le short en hiver c’est un acte mode, pas écolo, rien à foutre de la couche d’ozone, c’est pour ceux qui se déplacent en voiture dans les no-go zones. Le credo du short en hiver : “Who cares ?”.

Alors à toi qui veut te sentir bien en disant fuck aux carcans : prends ton courage à deux cuisses et sors en short en club quand il fait -1 (mais fais attention à la bronchite demain).

NB : les shorts en jean x collants ne sont pas à prendre en considération à la lecture de cet article. Jamais mode, toujours moche.