INTERVIEW DU TEUFFEUR 6.0 – Le teuffeur 6.0, c’est le mec, la nana, la créature nocturne de demain, inspiré des folies d’hier, qui prend son envol dans les nuits et les matins d’aujourd’hui. C’est cet oiseau pour qui la fête est respiration, vitale, comme une bouffée d’air indispensable au bon déroulement des choses, comme un cachet qui rend aimable. On commence cette série spéciale de l’été avec Christelle. Christelle a 22 ans (presque 23), et on la connaît (surtout) pour son engagement chez les mignons branchés techno de PWFM. Portrait !

christelle-coupéePrénom : Christelle

Surnom : Christelle, plusieurs surnoms : KRISTL – Chris – Tetelle – Cricri

Âge : 22 ans (bientôt 23 – je vais bientôt enfin pouvoir rentrer au Péripaaaate)

Ta première soirée en club ?

Je viens du Sud, donc c’était à Cannes, au Gotha (pas du tout prout prout et bling bling non….), en août 2012. J’étais avec une amie du lycée qui fêtait ses 18 ans ! (et des amis à nous)

Une anecdote ?

Très belle anecdote sur cette soirée (qui me fera rire toute ma vie). Première boîte, première cuite, première grosse honte de ma vie devant ma mère…. Je connaissais pas encore la limite d’alcool que pouvait supporter mon corps… je m’en vais vomir aux toilettes où je m’endors. Au bout de 2h peut-être, je me réveille et premier réflex : appeler ma mère pour qu’elle vienne me chercher…. elle m’a réveillé avec un shot de vodka le lendemain “tu as voulé jouer, tu assumes maintenant” (ses mots d’amour)

Ta plus belle et mémorable anecdote de soirée c’est quoi ?

Est tatouée sur mon poignet “Full Love”. Il est lié à une soirée où j’ai sorti mes plus belles punchlines dont “L’amour c’est full love”…. et il est une de mes plus grandes fiertés !

La fête, ça tient quelle place dans ta vie ?
Une place assez importante. Tellement importante que mon lit me fait un peu trop la tête

Tu as l’impression qu’on fait de plus en plus la fête à Paris ou le contraire ?

Cela fait quelques temps où je me dis que l’offre est entrain de dépasser la demande. La fête est bien là à Paris, elle est installée et respectée. Un point est sûre : on est pas prêts de se calmer là dessus….

Ton best track de la fête du moment pour toi ?

Un mélange de ce track :

Et de celui-ci :

Et ça vient d’où, d’après toi ?

Un renouvellement des générations et l’arrivée d’Internet et des Réseaux Sociaux y est pour quelque chose.

C’est quoi qui te pousse à sortir le soir ?
En vrai tout dépend de mon mood j’ai envie de dire. Après généralement c’est pour retrouver mes amis et surtout pour la musique, me défouler et danser ! Je suis une personne très hyperactive et excitée, faire la fête me permet d’enlever toute l’énergie présente dans mon corps
“Pour beaucoup, l’after est un moyen de ne pas se prendre un retour à la réalité trop brusque et rapide”
Tu vas en after ? 

Ahaha, question piège… J’ai des périodes mais le problème est que si je vais en after, je suis pas couchée avant la nuit tombée…

Pourquoi on va en after d’après toi ?

On va en after parce qu’on a pas envie de voir la soirée se terminer tout simplement. Et que pour beaucoup, heureusement pas le mien, l’after est un moyen de ne pas se prendre un retour à la réalité trop brusque et rapide.

Ton record de nombre d’heures de fête ?

Je suis une petite joueuse parce que j’aime bien dormir au minimum 3 heures… Mais mon record c’est 27 heures, tout récemment, pour l’anniversaire Tsugi. Pour les 10 ans du magazine, l’équipe a décidé de les fêter durant 24h à travers la Villette. J’ai tenu ! (et en travaillant à moitié). Ce qui est assez anecdotique est que de mon point de vue, cela a duré même pas 5 heures.

Ton plus grand fail en soirée ?

Boire dans un verre qui n’était pas le mien et qui comportait un petit tranquillisant/excitant(à toi de juger cela comme tu l’entends). Heureusement, ce verre là était à un de mes amis qui s’est bien occupé de moi !

Tu arrives au bar, c’est quoi le truc que tu commandes direct ?

UN RICARD !

Tu choisis comment tes soirées ?

Le line up et le lieu. Je ne cherche pas à aller forcément où 90% des teuffeurs vont. J’ai besoin de me sentir libre et en sécurité quand je sors.

Tu peux nous raconter ta plus belle nuit en club/soirée ?

L’anniversaire Tsugi justement, tout préparer en amont, courir,(rencontrer Laurent Garnier), gérer l’after et voir la salle se vider en recevant des compliments. Meilleur montée et descente d’adrénaline de ma vie !

Tu es de type qui chope ou qui se laisse choper ?

Ni l’un ni l’autre(ça existe oui oui). Sous mes faux airs de petite fille qui saute partout, je suis assez timide de ce côté là. Mais j’avoue que se faire choper c’est assez satisfaisant !

Quel type de teuffeur seras-tu dans 10 ans, d’après toi ?

Une teuffeuse peut-être un peu plus rangée mais toujours aussi présente !

Tes gosses (si t’en as), tu les vois sortir comment dans 20 ans ?

La vision des citoyens envers la teuf changera et l’on verra apparaître de plus en plus d’espaces comme le Berghain, Champs Libre, Péripate ou les soirées Khaos. La teuf deviendra signe de liberté absolue où le temps d’un week-end, on pourra faire tomber nos identités et être qui l’on veut et faire ce que l’on veut.

Tu fais quoi dans la vie d’ailleurs, officiellement ?

Je suis celle que tu viens voir avec des yeux de chat pour demander ta liste du week-end ahaha. Plus sérieusement je gère les partenariats et la pub pour le magazine Tsugi et pour PWFM.

Et plus officieusement, tu aimerais te présenter comment ?

Comme une personne passionnée par la musique qui n’envisage pas de travailler dans un autre domaine que celui de sa passion 😉

Un samedi comme un autre, 3 h du mat’, on te trouve où ?
En train de danser quelque part dans un hangar, cave, squat, club ou festival. Mais c’est sûr que ça ne sera pas chez moi, dans mon lit, que tu me trouveras !