Ce qui anime un premier amour, un premier dj-set, c’est parfois ce qui reste toute une vie, enfoui sous les doigts habiles d’un dj 20 ans plus tard, dans un sourire ou un léger mouvement de tête. C’est ce qu’on voit chez Alinka, derrière ses platines surplombées, l’expérience de l’amour, la fidélité, un coucher de soleil, la house, Chicago.

Les années 1990 se couchaient à peine à Chicago que la house music voyait naître celle qu’on connaît aujourd’hui comme Alinka. Longtemps considérée comme un pur produit berlinois, la partner in crime du génial Shaun J. Wright déglingue aujourd’hui les line-up depuis sa prestation remarquée au Berghain en 2016. Son signe particulier ? Une culture très dancefloor des 1990s, un mélange harmonieux entre techno  à bpm élevé et deep house au groove indécent, mais enfin, et surtout, une fidélité à la house music plus que communicative et une envie d’en repousser ses frontières. Alinka, c’est la simplicité du talent, l’aisance et le plaisir originel, celle d’une house réfléchie et réinterprété, à l’infini. Pas étonnant de la voir donc, au programme d’une institution de la fête parisienne : la célèbre et impétueuse House of Moda, ou HOM pour les intimes. C’est samedi, pour son édition “Grande fauve“. L’occasion pour nous de creuser un peu et de découvrir quel oiseau de nuit se cache derrière les belles épaules d’Alinka.

screen-shot-2016-04-19-at-21-09-44


En quel animal nocturne tu te verrais ?

En raton laveur, parce qu’ils sont trop mignons !

C’est quoi l’heure de la nuit que tu préfères ?

Ce moment où tu surpasses la fatigue qui pourrait te submerger et qu’un regain d’énergie voit le jour !

Tu préfères quoi : quand le soleil se couche ou quand il se lève ?

Je préfère à 100% les couchers de soleil aux levers

La plus belle nuit de ta vie ?

Sans doute la première fois où je suis allée au Berghain, quand j’ai déménagé à Berlin en 2015. C’était un mélange parfait d’énergies, de gens, c’était très spécial ! Cette nuit là m’a beaucoup inspirée, j’avais attendue ça pendant longtemps.

Ton secret pour durer toute la nuit ?

Red Bull

La nuit qui a changé ta vie ?

Mon premier dj-set, c’était en 2000.

Le track pour t’endormir

Massive Attack – Teardrop

Le track parfait pour te réveiller le matin ?

Talking Heads – This Must Be The Place

Tu te vois comme une rêveuse ?

Totalement.

Ton plus grand rêve ?

Je crois que je le vis aujourd’hui.

Si tu devais choisir, tu garderais le jour ou la nuit ?

Mes carences en Vitamine D me disent de choisir le jour mais sans la nuit, je serais au chômage. J’aime les deux dont c’est en quelque sorte impossible de choisir.

C’est quoi le truc qu’on fait que le jour qu’on devrait faire plus souvent la nuit ?

Je ne suis pas de programme précis, je suis assez libre mais je dirais… manger ? Les dîners qui tardent sont toujours les plus fun.

Tu penses que la nuit est la preuve que le jour ne suffit pas ?

Je pense que la nuit est peut-être un moyen d’échapper un moment à la réalité du jour, un échappatoire, et la plupart d’entre nous en avons besoin.