L’été, c’est toujours un peu compliqué quand il nous quitte. Parce qu’il est succinct, qu’il arrive comme il repart, comme une sale histoire de cul qu’on aurait pris pour truc qui tient. Chaleureux en son sein, mignon, libre, l’été suspend le temps comme si l’éternité pouvait réellement tous nous bercer. Soleil sur la peau, rien qui n’esquinte le cœur, enfin c’est c’que l’on croit tous les ans. Parce qu’il y a toujours un Septembre pour tout foutre en l’air.

Toujours un Septembre pour rire sous cape et nous faire prendre conscience que tout dérape. Toujours. Toujours un Septembre pour ravaler les rires de canal, foutre des claques aux enfants et faire la nique aux apéros soleil. Toujours un Septembre pour ravager les longues soirées de lumière, se raccourcir sans rien dire, nous faire craquer les métros à nous en briser les reins. L’été on s’enflamme pour trois fois rien. L’illusion vient de prendre fin. Oué oué. Plutôt que de s’y baigner, on va s’y jeter à pieds joints dans l’canal. On s’est donc dit qu’on allait vous partager nos tracks les moins golri, histoire de tous bien plonger en même temps et d’se réenfoncer dans la nuit. Bisou de la team !