Avec l’hiver qui approche, les vacances qui s’éloignent, y’a pas de mal à vouloir se faire du bien. Parce que la fête, ce n’est pas qu’à Paris. Parce que la fête est aussi ailleurs, dans les champs, dans les forêts, à quelques centaines de kilomètres de la capitale. Dans certaines grandes villes où les soirées sauvages fleurissent comme des chocolatines bien cuites. La “province”, aouch, ce nom qui fait peur ! Mais tu sais, là-bas, la fête y est folle aussi, parfois même plus qu’ici. Tu sais la fête y est même parfois plus libérée. Sois en sûr. Là-bas aussi on danse sur les murs !

De Marseille à Lyon, en passant par Caen, Nantes et Clermont, on a sélectionné ce mois-ci, 5 teufs pour quitter Paris, 5 teufs pour prendre l’air, le temps d’une nuit, ou de quelques jours, le temps de faire le point, sur ta vie, sur ta nuit, sur le rififi dans ton lit. 5 destinations de choix dans 5 villes où la fête fait rage. Pour un gros tapage d’octobre. Dont tu ne sortiras, c’est certain, que très peu sobre. Prends ta fête à pleines mains. BOOM. C’est cadeau !

21319194_968363779988434_7225910983125566758_o

NANTES – samedi 14 octobre
Macadam w/ Kate Miller • Chida • GTI
(Macadam)

Pourquoi ? Parce que le Macadam a ouvert il y a tout juste un peu plus d’un mois et qu’on est peu de parisiens à l’avoir testé. Puis vers là-bas, on ne croule pas sous l’affluence des clubs techno ou house aux programmations pointues. On a donc hâte de tâter le public nantais et de voir ce qu’il a à revendre !

On va où en before ? Un petit tour au Chien Stupide ou à La Rumeur. Puis peut-être un petit concert punk au Blokhaus avant d’aller se défouler sur le dancefloor ?

Mais on dîne quand même ? Oué, à la Prison du Bouffay

Guest de l’amour : Gros love sur le japonais Chida et sa house langoureuse qui fait voyager bien au-delà des plus jolis septième ciel

% de sauvagerie / déviance : 72 %

Les bails : 23 h 55 – 06 h ; 11 / 15 euros

Event Facebook

21993075_904338969715322_6420458601191805645_o

LYON – dimanche 15 octobre
Sunset society x Le Lavoir Public : Dusty Kid, Calling Marian
(Le Sucre)

Pourquoi ? Parce qu’on aime le Lavoir Public d’amour. Lieu emblématique de l’underground queer lyonnais, c’est là-bas qu’on se retrouve pour danser tôt, danser bien, dans les bacs à eau vidés, sur les rebords des étals. Désormais, tous les dimanches, c’est le Sucre qui lui ouvre les bras. Pour une programmation musclée qui ravivra les fêtards dominicaux.

On va où en before ? Pour le coup, c’est sans doute plus l’after que tu vas chercher car la soirée commence et finit donc tôt ! Tu finiras sans doute en appart chez des gens que tu ne connais ni d’Eve ni d’Adam, c’est la magie de Lyon. Ou tu peux commencer vendredi avec Panteros666 au Petit Salon ! A toi de voir.

Mais on dîne quand même ? Tu croiseras peut-être Calling Marian à L’Ébauche ou au Moma, qui sait..

Guest de l’amour  : Calling Marian ! Pour l’âme de sa techno et les étoiles qui traversent l’air du club quand elle joue. Puis aussi parce que c’est une des jeunes productrices les plus prometteuses du coin !

% de sauvagerie / déviance  : 84%

Les bails : De 16 h à 23 h ; gratuit avant 18 h puis 12/16 euros

Event Facebook

21765207_10155116045338565_8443816311778417404_n

CAEN – du mercredi 18 au samedi 21
Nördik Impakt
(Le Cargö, Parc des expositions,… )

Pourquoi ? Parce que le Nördik Impakt est aujourd’hui une référence en matière de musiques électroniques en France. Pourquoi ? Parce qu’il ne se cantonne pas à un style, une vague musicale, il découvre, re-découvre et réinvente l’électronique, en satisfaisant un panel de mélomanes très large. Il pousse les plus jeunes, rappelles les anciens. Alors, des passionnés il y en aura. Puis des spécialistes, du vinyle, de la culture club, des danseurs en tous genres, d’ici et d’ailleurs, mais une chose est sûre, le Nördik Impakt n’est pas tendance, il crée la tendance. Rendez-vous à partir du 12 octobre à Caen, pour une semaine entière dédiée. Merci.

On va où en before ? N’importe où où l’embuscade est bonne !

Mais on dîne quand même ? Un petit bout au Safran aka le meilleur kebab de Caen et c’est tipar !

Guest de l’amour : Aïe. Compliqué de n’en choisir qu’un. Full support à Nari Fshr du collectif Washin Mashin, au tremplin du Cärgo le 18. Puis, dans un ordre non prédéfini, Paula Temple, Midland, Maud Geffray, Helena Hauff et Marvin & Guy, au Parc des Expositions le weekend !

% de sauvagerie / déviance : 71%

Les bails : 35 euros le pass 1 jour, 65 euros le pass 2 jours ! Fais vite !

Event Facebook

21767910_1454474147939593_8111321805282905748_n

CLERMONT-FERRAND – vendredi 20 octobre
Turn a-side présente Voiski Live
(ONE O ONE – 101)

Pourquoi ? Parce que non, le 101 (à prononcer “one o one” ou “ouane O ouane”) n’est pas un restaurant asiatique. Mais plutôt un repère pour tous les amateurs de bon son des environs. En rupture avec le club classique, ce rendez-vous de la jeunesse underground de Clermont n’a ouvert qu’en 2011 mais il est déjà institution. Très bercé new wave – 101 c’est aussi et surtout le titre du premier album live de Depeche Mode- on y retrouve des artistes aussi chauds que Louisahhh, The Hacker, Steve Murphy ou encore, le 20 octobre prochain… Voiski. Oué oué. Un live pour les puristes, en dehors des carcans des clubs parisiens. A ne pas rater, une belle occasion de prendre quelques jours de vacances.

On va où en before ? Au bar des Beaux-Arts, mais sinon le “Singe en hiver, toujours un plaisir”, dixit un membre de la team Heetch ! Tu peux aussi boire des coups à la Coopérative de Mai !

Mais on dîne quand même ? Yes, au Bouillon Tigre !

Guest de l’amour : Voiski, sans hésiter !

% de sauvagerie / déviance : 73%

Les bails : De 00 h à 05 h 30 / 8 euros sur place

Event Facebook

22154523_2171914432842363_4233916789554015491_n (1)

MARSEILLE – mardi 31 octobre
Birthday Club: Steve Rachmad + Roman Poncet w/ Résidents
(Baby Club)

Pourquoi ? Parce que le Baby Club est le club à ne pas rater pour tous les teuffeurs friands de bonne techno de passage sur la côte méditerranéenne. Alors vous nous direz “oui m’enfin, tout dépend du soir”. Oui, pas faux. Mais pour cette date anniversaire, le Baby a vu chaud chaud chaud avec une programmation au poil. Déjà sept ans d’activisme de nuit pour le Baby, alors ça se fête ! Mais viens tôt pour être sûr de rentrer car l’endroit sera full  full d’habitués !

On va où en before ? On prend des bières et on les descend au fort Saint-Jean, non ? Ou alors au cours Saint-Julien, mais de plus en plus fréquenté ce coin… Sinon, au Poli s’il pleut ou qu’il fait un peuuuu froid !

Mais on dîne quand même ? Un petit dîner au restaurant de la Friche Belle de Mai, on y mange bien, pour pas trop cher, et on y respire surtout, dans la bonne humeur !

Guest de l’amour : Roman Poncet ! Oui. Sans hésitation.

% de sauvagerie / déviance : 79%

Les bails : À partir de 23 h 55 ; 7/10 euros

Event Facebook

Merci à Walid Boo pour ce beau cliché